« L’accord de rachat de Century 21 France entre Arche et Nexity finalisé avant la fin mai pour 84 millions », Laurent Vimont

© mysweetprod/ Lebedinsky

Nexity a confirmé avoir entamé des négociations avec le Groupe Arche pour la cession de Century 21 France. Le point avec Laurent Vimont, président de Century 21 France.

MySweet’immo : Des négociations portant sur le rachat de Century 21 ont été annoncées par Nexity. Où en est-on aujourd’hui ?

Laurent Vimont : Des négociations exclusives avec le Groupe Arche (Citya Immobilier, les franchises Laforêt et Guy Hoquet, le réseau de mandataires Le Bon Agent…), détenu par Philippe Briand, pour la cession de Century 21 France sont en cours. Pour l’instant, rien n’est signé ! Il n’y a pas eu de transfert de titres de propriétés entre les sociétés. Toutefois, les négociations sont extrêmement bien engagées et plutôt avancées. Elles devraient aboutir, si tout va bien, sur une signature avant la fin du mois de mai. Le montant de la transaction porte sur 84 M€ : une belle somme pour une belle marque !

MySweet’immo : Comment vivez-vous cette cession ?

Laurent Vimont : Nexity a été pour Century 21 France un actionnaire partenaire très précieux et exceptionnel pendant 15 ans. Il a permis au réseau d’aborder la révolution digitale un peu avant tout le monde. En 2008, nous avons remis à plat tout le système avec des investissements financiers lourds que Nexity a acceptés. La vie des affaires fait que les boîtes peuvent changer d’actionnaires. Ce sera la 3e fois pour Century 21 France. Le nouveau, c’est le Groupe Arche. A titre, personnel, je considère qu’avoir un actionnaire français de l’immobilier, c’est plutôt une chance. Au moins, on sait de quoi on parle et le Groupe reste à capitaux français. Cela aurait été moins agréable d’être racheté par un fonds d’investissement qui aurait sûrement eu une vision plutôt rentable de notre activité plutôt que de s’axer sur le développement.

MySweet’immo : Ce rachat aura-t-il un impact sur les hommes et les femmes à la tête du réseau ?

Laurent Vimont : Non. Dans les conditions de rachat, Philippe Briand demande que le management, dont je fais partie, reste en place parce qu’il considère que ce management a une valeur. Pour l’instant, il n’est donc pas prévu de changement à la tête de Century 21 France dans les années à venir. Avec ce nouvel actionnaire, nous allons continuer à développer le réseau. Pour résumer, nous allons faire comme avant mais en mieux !

MySweet’immo : Qui est à l’origine de cette cession ?

Laurent Vimont : Alain Dinin, le Président-Directeur général de Nexity. Dans le cadre de la plateforme de services qu’il a créé au sein du Groupe, il a choisi de recentrer son activité sur la promotion, avec des services qu’il maîtrise directement, et de céder Century 21 France dont il ne contrôle pas les franchisés.

MySweet’immo : Qu’est-ce que cela changera pour les Franchisés ?

Laurent Vimont : Rien. Les franchisés ont un contrat de franchise avec Century 21 France. Ils restent des chefs d’entreprise indépendants. Ils ne sont pas cédés. La négociation porte sur la tête de réseau.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !