« Après une année 2018 exceptionnelle, le marché semble atteindre un plafond de verre ! « , Laurent Vimont, Century 21 France

Quel bilan immobilier 2018 pour Century 21 France ? Quelles perspectives 2019 ? Laurent Vimont, président de Century 21 France répond sur le vif.

2018, année du retour des investisseurs locatifs

Le réseau d’agences immobilières Century 21 France vient de présenter les chiffres sur le marché immobilier de l’ancien en 2018. Pour la quatrième année consécutive, le réseau Century 21 a enregistré une progression des ventes de 3,9% précisément en un an. La principale cause de cet extraordinaire dynamisme reste le niveau très bas des taux d’intérêt qui favorise la concrétisation des projets immobiliers et la progression de l’investissement locatif  (+24,7%) qui représente 21,7% des achats effectués en 2018.

Encore une marge de progression de 1% à 2% sur les prix

Le prix moyen au mètre carré a augmenté de 1,7% en 2018. Il atteint 2 595 euros le mètre carré et se rapproche sérieusement des plus hauts constatés en 2011 à  2 665 euros le mètre carré. « J’ai le sentiment qu’il reste une petite marge de progression de 1% à 2% de hausse pour 2019 si les taux d’intérêts restent bas, explique Laurent Vimont, président de Century 21 France. On pourrait toucher un million de transactions  en 2019. »

A Paris, le mètre carré a gagné 1 400 euros en 3 ans

Paris, marché de cadres supérieur, bondit de record en record. Affichant près de 400 euros de plus qu’en 2017, le prix moyen au mètre carré dans la capitale franchit allégrement un nouveau record en s’établissant à 9 452 euros le mètre carré. C’est précisément 1 400 euros de plus qu’il y a 3 ans à peine !  Toutes les régions bénéficient d’une marché immobilier dynamique et d’une nombre de transactions en hausse. Seules la Bretagne (-0,5%), le Centre Val de Loire (-1,5%- et les Hauts-de-France (-1,9%) voient leurs prix moyens baisser.

Un certain nombre d’indicateurs commencent à craqueler

Si marché immobilier 2018 est exceptionnel par sa vitalité et le montant des sommes consenties pour acquérir un logement, un certain nombre d’indicateurs commence à craqueler.  Le recours au crédit est pleinement exploité et les surfaces réduites pour pouvoir acheter. Le marché semble atteindre un plafond de verre. En outre, le dynamisme généré par les investissements locatifs a porté le marché. Quelle conséquence aura le retour de l’encadrement des loyers ?

© Ariane Artinian
Propriété privée