Edgar Suites lève 104 millions d’euros pour transformer des bureaux en logements hôteliers

edgar suites - MySweetImmo
© adobestock

Fondé en 2016, Edgar Suites franchit aujourd’hui un nouveau cap de développement et lève 104 millions d’euros auprès de BC Partners.

Edgar Suites, spécialiste dans la transformation de bureaux en appartements hôteliers, annonce une augmentation de capital de 104 millions d’euros auprès de BC Partners Real Estate, acteur majeur du private equity et de l’immobilier.

L’expérience voyageur au cœur de la stratégie

Il y a cinq ans, Edgar Suites réinventait le concept de résidences hôtelières en cœur de ville, en créant une offre nouvelle, les « Suites Urbaines ». Les Suites Urbaines sont spacieuses, pourvues de cuisines haut de gamme et d’équipements de qualité, ainsi que d’une décoration soignée et remarquable.

Les clients d’Edgar Suites apprécient l’expérience remarquable issue de la qualité de ses implantations (combinant emplacements centraux, décoration soignée, espaces généreux, confort hôtelier, services additionnels, charme lié à l’esprit « boutique » des immeubles) et de son rapport qualité/prix.

Autre atout, la conciergerie digitale personnalisée internalisée qui assure une interface client réactive, professionnelle et à la pointe de la technologie.

Un objectif de développement de 25 000 m2 sur 5 ans

Edgar Suites, déjà présent sur 18 adresses à Paris et Bordeaux, dispose de près de 5 000 m2 de projets en cours de livraison. 

Fort de ce succès, le spécialiste dans la transformation de bureaux en appartements hôteliers accélère son développement avec sa levée de fonds de 104 millions d’euros auprès de BC Partners Real Estate. L’ambition est de créer la référence française en matière de Suites Urbaines, en participant à la nécessaire régénération d’actifs immobiliers commerciaux devenus obsolètes.

Cette croissance passera par le développement de 25 000 m2 de Suites Urbaines supplémentaires en France à horizon 2026. Une ambition toujours portée par les fondateurs d’Edgar Suites, Xavier O’QUIN, Maxime BENOIT et Grégoire BENOIT, qui conservent le contrôle de l’entreprise.

Transformer des surfaces immobilières tertiaires inadéquates

L’entreprise se positionne comme le partenaire de référence des collectivités locales, en participant à leurs côtés à la reconversion d’immeubles rendus obsolètes par l’évolution des nouveaux usages (coliving, coworking, court séjour…). La flexibilité du modèle d’Edgar Suites permet une intégration harmonieuse et discrète dans un ensemble existant, tout en favorisant la mixité urbaine.

Ainsi, la transformation de surfaces immobilières tertiaires devenues inadéquates (bureaux, petits hôtels, etc…), en Suites Urbaines, se fait en conformité avec le cadre règlementaire (loi Elan, PLU, règlementation incendie, etc.) et dans une démarche respectueuse de l’environnement.

« Edgar Suites a beaucoup évolué en quelques années mais reste focalisé sur les choix stratégiques qui l’ont amené à réinventer le concept de résidences hôtelières : reprendre le meilleur de l’hôtel et de la location entre particuliers au service d’une expérience voyageur remarquable, le tout dans un cadre totalement règlementaire », résume Xavier O’QUIN, président d’Edgar Suites, fier de la résilience de sa société en cette période de crise sanitaire – le groupe affichait un taux d’occupation moyen de 84% en 2020.

… en Suites Urbaines

Edgar Suites a pour vocation d’exploiter les résidences via la prise à bail auprès de propriétaires tiers et dorénavant pour compte-propre après acquisition des murs. « Avec cette levée de fonds conséquente, menée par Chausson Finance, Edgar Suites amorce la prochaine phase de sa croissance », se félicite Xavier O’QUIN, président. « Je suis vraiment enchanté de notre partenariat avec BC Partners qui est sans nul doute l’associé investisseur idéal pour accélérer notre croissance. Notre objectif ? Devenir un véritable champion national sur ce segment des Suites Urbaines ».

« À travers cette prise de participation, nous souhaitons accompagner Edgar Suites et ses dirigeants dans leur prochaine phase de croissance et contribuer ainsi à faire émerger une nouvelle classe d’actifs institutionnelle, qui répondra tout à la fois à la demande de nouveaux usages en matière d’hôtellerie et à sa nécessaire régulation, aux côtés des collectivités locales », précise Thibault Lauprêtre, Managing Director de BC Partners Real Estate.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !