Immobilier et reconfinement : « Nous avons toujours une forte demande d’acquéreurs, Français et internationaux », Laurent Demeure, Coldwell Banker France & Monaco

Laurent Demeure
© adobestock

Laurent Demeure, Président & CEO de Coldwell Banker France & Monaco livre son analyse de l’impact du reconfinement sur le marché de l’immobilier de luxe et de prestige.

Alors que le Président de la République a annoncé l’entrée en vigueur d’un nouveau confinement pour une durée minimum de 4 semaines, échange avec Laurent Demeure, Président & CEO de Coldwell Banker France & Monaco.

Quel est l’impact du confinement pour Coldwell Banker France & Monaco ?

Nous avons appris du premier confinement au printemps. Nous avons pu mettre en place de nouveaux outils et méthodes digitales pour continuer notre activité. Ce nouveau confinement, nous l’anticipons depuis plusieurs jours afin de redéployer tous nos outils. Nos consultants sont toujours mobilisés pour accompagner les projets de leurs clients. Les dirigeants de nos bureaux sont également engagés à 100% pour maintenir l’activité et apporter le support à leurs équipes.

L’activité immobilière va-t-elle s’arrêter ?

Je ne le crois pas. Les services publics restent ouverts. De nombreux notaires ont commencé à utiliser des outils de signature électronique pour les compromis et les procurations en vue de signatures d’actes. De notre côté, nous avons généralisé la signature électronique et avons déployé des solutions pour des visites en Visio ou en 360°. Nos clients peuvent être rassurés sur l’aboutissement des projets en cours.

Est-ce le moment de vendre son bien ?

Oui. Nous avons toujours une forte demande d’acquéreurs, Français et internationaux. L’immobilier de luxe et de prestige est une valeur refuge. La crainte de voir de nouveaux ou des hausses d’impôts sur les grandes fortunes, en France, comme aux Etats-Unis avec la potentielle élection de Joe Biden, pousse à l’investissement dans la pierre. La demande est là, nous manquons d’offres.

Le réseau Coldwell Banker France & Monaco pourra-t-il rebondir ?

Assurément. Coldwell Banker est une marque qui est née d’une crise, le tremblement de terre de San Francisco en 1906. Depuis, nous avons traversé de nombreuses crises, des guerres, les subprimes, le 11 septembre. Nous avons la capacité de nous adapter, de faire preuve d’agilité pour mieux rebondir.

Vous êtes donc confiant pour la suite ?

Nous sommes dans une période plus qu’incertaine. Nous ne savons pas combien de temps nous devrons vivre avec le virus. Mais je ne me résigne pas. J’ai toujours cette envie et cette motivation. Tout le réseau Coldwell Banker est mobilisé pour poursuivre l’activité en nous adaptant à ce contexte. C’est la force d’un réseau. Nous avons les outils, nous avons un savoir faire, une marque mondiale, qui nous permettent d’être les leaders mondiaux de l’immobilier de luxe et de prestige.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !