Immobilier neuf : Dépêchez-vous de faire construire votre maison individuelle avant que son prix flambe !

© adobestock

Au 1er janvier 2022, les constructeurs devront appliquer la Réglementation Environnementale 2020 à tous les nouveaux projets de maisons individuelles. De fait, mécaniquement, leur tarif va augmenter. Pour échapper à la hausse de prix automatique engendrée par la RE2020, déposez votre permis de construire avant la fin de l’année, soit avant le 31 décembre 2021 !

« 41 % des Français qui souhaitent devenir propriétaires d’une maison pensent que c’est le moment pour en acquérir une, selon l’Observatoire du Moral de l’Immobilier réalisé en février par SeLoger et 35 % sont en plein doute. Ces derniers devraient se dépêcher de passer à l’action, car un coup de chaud est à prévoir sur le prix des maisons individuelles neuves », explique Séverine Amate, Porte-parole de SeLoger Construire.

Jusqu’à 10 % de hausse des prix sur les maisons neuves

En plein cœur de l’hiver, leur tarif va augmenter mécaniquement. Pourquoi ? Parce qu’au 1er janvier 2022, les constructeurs de maisons individuelles devront appliquer la Réglementation Environnementale 2020, aussi appelée la RE2020, à tous les nouveaux projets de maisons individuelles. Une mauvaise surprise pour les clients, car « la plupart ne sont pas vraiment avertis des réglementations qui s’appliquent aux constructions », rapporte Damien Hereng, président du constructeur de maisons individuelles Mikit.

Dans le neuf, la Réglementation Environnementale 2020 vise trois objectifs : la sobriété énergétique et la décarbonation de l’énergie, la diminution de l’impact carbone de la construction des logements et la garantie du confort des habitants en cas de forte chaleur. Autant d’objectifs à atteindre qui feront augmenter le coût des maisons, dont le permis de construire ne peut être déposé avant le 31 décembre 2021. 

Le ministère de la Transition Ecologique et les professionnels sont en désaccord sur la hausse

« Les surcoûts immédiats seront a priori faibles, de l’ordre de 3 à 4 % des coûts de construction, avec des variations selon les typologies constructives », fait savoir le ministère de la Transition Ecologique. Faux, répondent les professionnels du secteur car pour atteindre les objectifs de la RE2020, les constructeurs comptent principalement renforcer l’isolation des logements. Pour le moment, les constructeurs de maisons individuelles ne sont pas tout à fait sûrs des augmentations à venir car « les moteurs de calculs qui permettent de moduler les projets ne sont pas prêts, confie Damien Hereng. Mais à partir du moment où l’on renforce l’isolation des maisons, le coût augmentera, c’est une certitude. Nous estimons donc que les hausses devraient être de l’ordre de 6 à 10 % ».

Pour Pierre Jude, de Maisons Pierre, la facture devrait s’alourdir « de 7 % en moyenne pour les plus petites superficies et de 5 % pour les plus grandes, qui étaient déjà plus isolées, parce qu’elles faisaient partie de notre gamme « Confort Plus ». Nous proposions déjà une isolation très correcte, mais nous devons aller au-delà. Nous aurons donc recours à des matériaux comme le polyuréthane, auquel nous ajouterons un isolant à base de laine de verre ou un isolant de type Actis, dotés de films réflecteurs, afin de répondre aux exigences de confort d’été.»

Faire baisser la facture en construisant plus petit ou plus loin

Ces hausses de prix auront des conséquences immédiates pour les futurs acquéreurs car souvent lorsque l’on fait construire, le budget est serré. En 2020, les ménages ont acquis leur maison pour 172 000 € en moyenne, pour une surface moyenne de 114 m², selon les données du Pôle Habitat de la FFB. Selon la fédération, « les effets des mesures du HCSF et des surcoûts de la RE2020 devraient générer la perte d’environ 30 000 opérations entre 2019 et 2021 pour le seul segment de l’accession à la propriété ».

Ceux qui peuvent encore mener leur projet à bien pourraient choisir de faire baisser la facture en optant pour une superficie plus petite (33 % des futurs acquéreurs de maisons sont prêts à le faire selon l’Observatoire du Moral de l’Immobilier réalisé par SeLoger) ou pour un terrain plus éloigné qu’escompté (40 % des sondés y pensent).

Déposez votre permis de construire avant la fin de l’année

Pourtant, il est encore possible d’échapper à la hausse de prix automatique engendrée par la RE2020, à condition de déposer son permis de construire de la maison avant la fin de l’année, soit avant le 31 décembre 2021. « Le dépôt du permis de construire  dépend surtout du terrain. S’il est déjà prêt, un permis de construire peut être déposé rapidement (en 1 mois). Si le terrain se situe dans un lotissement en cours d’aménagement, il faudra attendre que le lotissement soit prêt avant de déposer le permis. Sur certains dossiers, nous savons qu’il ne sera déposé que l’année prochaine et donc, que la maison sera soumise à la RE2020 », détaille Damien Hereng.

Selon lui, la RE2020 est devenue un argument de vente « car certains clients ont bien conscience que réfléchir 2 à 3 mois de plus avant de signer un contrat pourra leur coûter jusqu’à 10 % de plus. » Pour Pierre Jude aussi, la RE2020 est également un bon argument pour commercialiser un projet : « C’est un argument commercial, car le confort est amélioré et puis, les clients se disent que dans quelques années, il sera peut-être plus simple de revendre une maison qui correspond déjà aux normes qui seront devenues actuelles ».

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !