Immobilier Paris : Les expatriés français privilégient la capitale pour investir

Immobilier Paris
© adobestock

Où investissent les Français de l’étranger ? C’est la question que se sont posées David Chambat et Remi Provendier, à l’origine d’Immoneos, une communauté d’entraide (qui grandit très vite) destinée à faciliter l’investissement immobilier locatif des expatriés francophones.

Pour David Chambat et Rémi Provendier, tout a commencé chez Merci Marcel, un restaurant français de Chinatown à Singapour. Rémi et David, tous deux expatriés et investisseurs en immobilier locatif, décident de lancer Immoneos, une communauté d’entraide pour faciliter l’investissement immobilier locatif des expatriés francophones.

Un besoin d’entraide entre expatriés, accentué avec la crise sanitaire actuelle

« En tant que Français vivant à l’étranger, nous savons à quel point il est difficile de rassembler des informations fiables, et de trouver les bons prestataires à distance. Immoneos répond simplement et efficacement à ce besoin. »

Pour compléter le site web Immoneos, ils ont créé la  Communauté de confiance sur Facebook: un espace d’entraide, dans lequel plus de 12 000 membres échangent en direct de manière totalement privée (les messages ne sont pas vus des contacts FB) et totalement transparents (ni pub, ni professionnel, ni annonce).

Au sein de cette communauté, les membres discutent de crédit immobilier pour les non-résidents, de rendement locatif, de villes où investir ; ils partagent des personnes de confiance de leur carnet d’adresse pour la recherche d’un bien… Cette communauté grandit très vite car elle répond à un besoin d’entraide entre expatriés, accentué avec la crise sanitaire actuelle.

Les expatriés français du monde entier, souvent bloqués dans leur pays d’accueil depuis des mois, trouvent dans Immoneos un lieu d’échange bienveillant et utile. Puisque qu’ils doivent se débrouiller seul pour se construire un patrimoine, Immoneos les aide à investir en toute tranquillité et en sécurité via des dossiers très complets sur les rendements, les assurances, la comptabilité, la fiscalité, …

« Nous avons constaté qu’un grand nombre de Français à l’étranger souhaitent investir dans l’immobilier mais que seule une minorité passe à l’action, précise David Chambat. Ils sont freinés par un manque de connaissance (du marché et de la fiscalité), de la difficulté d’identifier des contacts de confiance à distance, et de la crainte de se retrouver tout seul sans solution au premier incident. »

L’expatrié a besoin de préparer son avenir

Aujourd’hui, 2,5 millions de Français sont expatriés, chiffre en croissance régulière depuis des années, sauf l’exception notable de 2020 qui a vu 5% des expatriés français  rentrer en France, à cause d’une part du Brexit et d’autre part de la crise sanitaire et économique du COVID (source: Ministère des Affaires étrangèr

Mais l’expatrié n’est plus, comme dans le passé, pris en charge par une grande entreprise ou une administration française. Près de 80% des expatriés travaillent ainsi à l’étranger sous contrat local, selon une récente enquête d’Humanis.

De plus en plus décident donc d’investir en France, puisque malgré la crise sanitaire, le pays continue d’exercer une forte attractivité notamment grâce à des taux d’emprunt fixes et très modérés.

Leur stratégie d’investissement locatif peut ainsi répondre à des objectifs très différents : se constituer un patrimoine, dégager des revenus complémentaires, préparer leur retraite, acquérir un pied à terre ou tout simplement anticiper leur retour en France.

Mais quelles sont les villes jugées les plus attractives ?

Pour le savoir, Immoneos, la communauté de confiance entre investisseurs immobiliers expatriés, a étudié les investissements de plus de 1 000 expatriés en France.

Les résultats du Baromètre immobilier des non-résidents réservent des surprises : ils montrent notamment l’attractivité des grandes métropoles de province, et de certaines régions françaises, qui diffèrent selon où les expatriés résident.

Plus de 8 expats sur 10 investissent en région

Paris reste la plus belle ville du monde et une zone très intéressante pour les investisseurs : à elle seule, elle rassemble 17% des investissements, ce qui la place en tête du podium de l’investissement locatif. Elle est particulièrement prisée par les Français vivant à Singapour, en Amérique du Nord et en Asie du Nord.

Mais la majorité des investisseurs se tournent vers les régions, qui offrent de très belles opportunités et présentent un prix au m² nettement moins élevé.

Parmi les villes les plus populaires, trois d’entre elles font partie du classement des cités où il fait bon vivre en 2021 : Nantes (3ème), Rennes (6ème) et Nice (7ème). Les plus grandes villes sont évidemment représentées : Marseille arrive 2ème, Lyon 4ème et Toulouse 5ème.

En revanche, en fonction du pays où ils vivent, les investisseurs peuvent avoir des coups de cœur très différents concernant les villes de Province. 8 expatriés sur 10 investissent dans les régions les plus proches de là où ils sont expatriés :

  • les Français qui résident à Singapour privilégient Marseille, Nantes et Lyon ;
  • ceux qui sont en Suisse achètent à Lyon et à Mulhouse ;
  • en Amérique du Nord, on investit à Marseille, Nantes et Bordeaux ;
  • en Asie du Nord, c’est Lyon et Toulouse qui ont la côte ;
  • et au Moyen-Orient, l’investissement locatif cible plutôt Nantes et Rennes.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !