Crédit immobilier : Contrôlez vos dépenses cet été si vous avez un projet immobilier à la rentrée

© adobestock

Si vous avez un projet immobilier à la rentrée, ou même cet automne, et si vous envisagez de le financer à crédit, attention à la tenue de vos comptes cet été… Sachez que les banques vous demanderont vos trois derniers relevés bancaires et scruteront chacune de vos dépenses. Les conseils de Vousfinancer pour ne pas vous trouver fort dépourvu quand la rentrée sera venue !

Une étude approfondie par les banques des 3 derniers relevés de compte

Vous envisagez de souscrire un crédit pour financer un achat immobilier à la rentrée ? C’est le moment d’y penser… mais surtout de ne pas trop dépenser cet été ! En effet, lors de la constitution de votre dossier de prêt, les banques vous demanderont au minimum :

  • Vos 3 derniers bulletins de salaire, ou les 3 derniers bilans comptables pour les commerçants, artisans, agriculteurs et professions libérales ;
  • Les relevés de vos comptes bancaires des 3 derniers mois ;
  • Vos 2 derniers avis d’imposition ;
  • Les justificatifs de tout crédit éventuel en cours ;
  • Un justificatif de votre apport personnel ;
  • Tout document attestant d’éventuels revenus fonciers

Sans oublier bien sûr un justificatif de domicile, un document d’identité, le livret de famille, le compromis de vente…

Les banques étudient chacune des lignes de vos relevés de compte

Attention donc si vous avez un projet immobilier à court terme et comptez déposer un dossier de crédit en septembre, car vous devrez fournir vos relevés bancaires des mois de juin, juillet et aout, période où traditionnellement les dépenses flambent ! En outre, après plusieurs mois de restrictions liées à la crise sanitaire, la réouverture des établissements comme les discothèques ou les casinos, pourraient représenter d’importantes tentations ! Or les banques vont étudier méticuleusement chacune des lignes de vos relevés de compte et pourraient ainsi sanctionner des dépenses excessives de jeu ou de consommation d’alcool. Attention aussi aux dépenses spontanées et excessives qui pourraient conduire à des découverts bancaires…

« Il est certain que les Français ont besoin cet été de se changer les idées et de profiter de la vie. Après plusieurs mois de privations, et moins de dépenses que d’habitude, la tentation pourrait être grande de dépenser sans compter ! Mais attention, pour ceux qui ont un projet immobilier à la rentrée ou même cet automne, ce comportement de cigale pourrait conduire à une défiance des banques et à un refus de crédit au motif que les comptes sont à découvert ou mal tenus. Dans ces cas-là, il faudra décaler le projet d’achat de quelques mois, le temps d’avoir à nouveau des relevés de compte plus conformes à leurs attentes… », explique Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Déjà quelques crédits en cours et un taux d’endettement élevé ? C’est le moment d’envisager un regroupement de crédits

Si vous avez déjà plusieurs crédits en cours (auto, conso, revolving, immobilier) qui pèsent sur votre endettement et donc sur votre capacité d’emprunt, vous pouvez profiter de l’été pour effectuer un regroupement de crédits. Cette opération consiste à faire racheter l’ensemble de vos crédits par une banque spécialisée pour ne rembourser plus qu’une seule mensualité, plus faible grâce à un allongement de durée (jusqu’à 25 ans pour les propriétaires, 15 ans sinon). Elle permet de réduire sensiblement son endettement tout en restant dans sa banque, d’assainir ainsi ses finances et d’envisager ainsi à nouveau la possibilité de réaliser un achat immobilier, très compliqué avec un taux d’endettement supérieur à 35 %.

« Contrairement aux idées reçues, le regroupement de crédits n’est pas réservé qu’aux mal endettés … Pour ceux qui atteignent un endettement de 30 à 40 %, rendant impossible tout nouvel achat immobilier, cela peut être un levier pour réaliser de nouveaux projets (achat de sa résidence principale, travaux, investissement locatif…). Et même si les taux de regroupement de crédits restent supérieurs aux taux de crédit immobilier, ils ont chuté ces dernières années. Mais c’est avant tout une solution pour pouvoir continuer à faire des projets ! », explique Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.

Les conseils de Vousfinancer pour préparer votre dossier de prêt pour la rentrée

Conseil n°1 : Eviter de piocher dans votre épargne cet été ! Les banques demandent au moins 10 % d’apport pour financer les frais liés à l’achat immobilier (frais de notaire, de garantie…). Mais en avoir davantage permet d’obtenir un taux encore plus attractif, de l’ordre de 0,10 à 0,20 % de moins ! Alors mieux vaut être fourmi que cigale, et laisser ses comptes épargne bien garnis !

Conseil n°2 : Rassembler les documents nécessaires et anticiper la préparation de son dossier. Profitez de la période estivale pour faire du tri dans vos papiers et rassembler les documents nécessaires à la constitution de votre dossier de prêt. Cela vous permettra d’arriver chez votre courtier ou votre banquier avec un dossier déjà complet ou presque !

Conseil n°3 : Attention aux excès divers qui pourraient entrainer un surcoût de l’assurance de prêt ! En fonction du montant que vous empruntez mais également de votre état de santé, il est possible que la banque ou l’assureur vous demande de réaliser des analyses médicales qui pourraient trahir les excès que vous aurez faits durant l’été… Ce n’est pas le moment de faire grimper votre taux de cholestérol !

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !