Immobilier Levallois : «Les acquéreurs prennent plus de temps pour réfléchir», Alexia Delage (Adresse en Ville)

Immobilier Levallois
© adobestock

Le marché immobilier à Levallois s’était calmé… En cette rentrée, il repart avec des acheteurs et des vendeurs qui ont besoin de voir leur projet se concrétiser. Découvrons ce secteur avec Alexia Delage, directrice de l’agence Adresse en ville.

Mysweet’immo : Quel est l’état du marché à Levallois-Perret ?

Alexia Delage : Le marché immobilier de Levallois-Perret a rétrogradé d’une vitesse en septembre 2020 et cette tendance s’est poursuivie tout au long de l’année scolaire 2020/2021. Le printemps fut étonnamment atone mais, depuis le 15 août, les acquéreurs ont repris le chemin des visites. Si coup de frein il y a eu, il ne faut pas oublier que nous évoluions pied au plancher depuis 2017. Cette remise à niveau était attendue.

Mysweet’immo : Comment expliquer qu’il reparte en cette rentrée ?

Alexia Delage : Dire que le marché se maintient bien serait une formulation plus appropriée après ce que nous venons de traverser. Un attentisme compréhensif de la part de certains acquéreurs engendré en grande partie par les incertitudes liées aux confinements, couvre-feux, projections personnelles voire d’autres encore… a infléchi cette courbe follement ascendante des dernières années. Le marché recouvre toutefois un bon dynamisme en cette rentrée.

Certes, les candidats à l’achat prennent davantage le temps de réfléchir, ce dont ils avaient moins le loisir auparavant alors que les biens trouvaient parfois preneur en une journée, mais les prévisions économiques sont encourageantes, les taux restent bas mais avant tout : les projets de chacun ont besoin de se réaliser. Vendeurs et acquéreurs s’entendent parfois sur de légères négociations et les transactions se concrétisent.

Levallois est une ville très attractive depuis une vingtaine d’années grâce à son ambiance, ses terrasses, ses écoles, ses parcs, ses commerces… Quant à ses logements, ils contentent aussi bien les adeptes du charme des immeubles anciens que ceux qui privilégient les résidences modernes offrant le confort d’un ascenseur, d’un parking et, plus que jamais désormais, d’un espace extérieur.

Mysweet’immo : Quels sont les prix du mètre carré à Levallois Perret?

Alexia Delage : Les prix levalloisiens oscillent toujours entre 8500 euros/m² et 13500 euros/le m². Il faut compter une moyenne de 9500 euros/m2 à 11 000 euros/m2 si l’appartement bien situé et en bon état. Évidemment l’étage, la vue, la qualité de l’immeuble et de l’appartement la maison mais aussi l’espace extérieur s’il existe, ou encore l’ensoleillement contribuent à justifient la détermination d’un prix.

Mysweet’immo : Ont-ils évolué ces derniers mois ?

Alexia Delage : Les tarifs restent dans l’ensemble assez stables. Ce sont les délais de vente qui se sont inévitablement étirés dans la mesure où une offre plus conséquente permet la comparaison. Les appartements moins séduisants patientent un peu, les défauts sont un plus sanctionnés quand les « coups de cœur » ou derniers étages et belles terrasses, tout autant convoités, s’envolent vite et bien !

 Mysweet’immo : Quels sont les secteurs les plus recherchés ?

Alexia Delage : Invariablement, sur la commune de Levallois, les secteurs les plus prisés sont ceux situés à proximité de nos trois sorties de métro : Louise Michel, Anatole France et Pont de Levallois. Ainsi, à plus ou moins 5-7 minutes à pied, cela couvre un large pan de notre petite ville. Pourtant les micros-quartiers se rapprochant de la gare sont aussi pratiques et séduisants. L’hypercentre, que nous aimons appeler « village », conservant son statut privilégié.

Mysweet’immo : Quel est le délai de vente moyen ?

Alexia Delage : Après des années d’euphorie, nous retrouvons un délai de vente d’environ 70 jours, somme toute assez classique pour ce marché assimilé au marché parisien. Cependant, des disparités plus importantes sont à noter entre les biens charmants et ceux qui le sont moins.

Mysweet’immo : Y a-t-il une marge de négociation pour les acheteurs ?

Alexia Delage : La réponse sera, de la même façon, corrélée à l’attractivité des lieux. De raisonnables négociations oui, mais des ventes rapides et sans négociation sont toujours en vigueur pour les biens qui cochent toutes les cases du plus grand nombre d’acquéreurs actifs. Immanquablement pourtant, la question d’une éventuelle négociation dépend essentiellement du choix du prix proposé, quels que soient le bien et le climat.

Mysweet’immo : Quels conseils donneriez-vous aux acheteurs ?

Alexia Delage : Même si ce léger allongement momentané des délais de vente offre un choix un peu plus confortable au regard des années précédentes, il faut garder à l’esprit que les jolis appartements ou maisons déclenchent toujours rapidement une proposition d’achat. Donc réfléchir certes, évaluer le bon prix aussi, mais ne pas hésiter si on est conquis.

Mysweet’immo : Quels conseils donneriez-vous aux vendeurs ?

Alexia Delage : Dans un marché qui perd un peu de sa fluidité le meilleur conseil, qui vaut pour toute conjoncture mais qui se révèle plus incontournable alors, est d’être particulièrement à l’écoute de l’avis de valeur de son conseiller en immobilier dans le cadre de la détermination du prix de mise en vente et de la présentation de son bien, puis des comptes-rendus de visites par la suite si le bon acquéreur se fait attendre.

Alexia Delage, est directrice de l’agence immobilière Adresse en ville
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo