5 choses à savoir pour ne pas se faire avoir lors de la location d’un bien

Pandaloc
© adobestock

Presque trop belles pour être vraies ! Attention à certaines annonces immobilières. De plus en plus subtiles, les arnaques immobilières explosent. Voici 5 conseils pour éviter de tomber sur une offre immobilière frauduleuse et vous faire avoir !

Certaines annonces sont trop belles pour être vraies

Il ne faut pas être naïf, une pépite à bas prix n’est pas un signe du destin mais parfois et souvent le résultat d’une belle arnaque. Pandaloc, 1ère plateforme de gestion locative 100 % automatique, recommande donc de faire très attention aux photos, aux descriptions des logements et surtout au prix du loyer. Vous pouvez par exemple comparer ce dernier au prix du marché actuel. S’il est beaucoup plus bas, cela devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Les belles images, on s’en méfie 

Souvent, sur des sites de location, on retrouve de nombreuses belles images qui seraient presque dignes d’un travail de professionnel. Prêtez attention aux détails, aux angles de prise de vues. Souvent les escrocs utilisent des images volées d’autres sites ou même sur des banques d’images. Et si vous avez le moindre doute, téléchargez la photo et faites une recherche d’image inversée sur votre moteur de recherche. Simple, efficace et ingénieux ! 

On ne donne jamais un dossier de location avant la visite

En effet, il ne faut jamais envoyer un dossier de location avant d’avoir réalisé la visite. En effet, un dossier de location complet dispose de toutes les pièces justificatives nécessaires pour souscrire un crédit à la consommation afin de voler l’identité des locataires. 

On ne verse jamais un centime avant d’avoir visité le logement

Il ne faut jamais verser un acompte lorsqu’on fait du particulier à particulier. L’escroc ajoutera un sentiment d’urgence pour ne pas vous donner le temps de réfléchir : il faut payer vite pour le réserver avant que quelqu’un d’autre ne le fasse. Il peut également refuser de vous faire visiter le logement sans paiement préalable. Plus simplement, dès lors que quelqu’un exige une somme d’argent en échange d’une action de ce type, fuyez.

On privilégie un contact téléphonique 

Quel meilleur moyen que de s’assurer de la véracité d’une offre qu’en parlant de vive voix avec son interlocuteur? L’arnaqueur aura tendance à préférer échanger par mail. Insistez et profitez de l’avoir au téléphone pour poser plein de questions. S’il refuse, la réponse est claire, c’est une arnaque !

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo