Le coin du conseiller immobilier : Vos promesses

Qu’est ce qu’une promesse, comment la transformer en élément déclencheur ? Explications de Dominique Piredda

Dans notre métier, en face à face, devant un prospect, un propriétaire ou encore un acquéreur il nous est impossible de jouer à ce jeu dangereux des promesses non tenues sans prendre le risque de se faire traiter de menteur parfois même d’escroc et de voire rapidement sa notoriété sérieusement entachée. 

Mesurez vos promesses

Bannissez les « Je vais vendre votre bien très vite » ou « À ce prix, celui de mon avis de valeur, c’est certain, je vais le vendre très rapidement », « Cela fait six mois que vous travaillez avec l’agence INERTIE, confiez moi votre bien dans trois mois vous déménagerez ». ou bien encore « Vous devez refuser l’offre de l’autre agence, je vous promets que mes acquéreurs sont fiables et iront jusqu’au bout….» 

Soyez sûr de vous

Les seules promesses que vous pouvez-faire doivent se baser sur des engagements personnels ceux que vous êtes en mesure de tenir mais surtout ceux que vous êtes prêts et voulez assumer. 

Ne promettez jamais à un client de toujours le tenir informé, de lui faire un débrief tous les 10 jours si c’est pour omettre les comptes rendu des visites que vous jugez sans intérêt ou bien de le laisser sans nouvelles au bout de trente jours car justement il ne se passe à rien et que vous n’avez rien à lui dire.  

J’ai moi même très longuement réfléchi à cette problématique de l’offre lorsque j’ai créé le programme de formation IMMO’SCHOOL. Il aurait été très facile de promettre des résultats extraordinaires du style doublez votre chiffre d’affaires en trois mois, à cela j’ai préféré m’engager sur un objectif, celui d’amener ceux qui investissement dans cette formation à mieux comprendre, mieux appréhender, mieux vivre leur métier pour mieux en vivre.

Il en va de même avec notre métier, d’ailleurs la loi Hoguet est claire sur ce sujet en précisant que nous n’avons aucune obligation de résultats mais seulement de moyens. C’est sur ces derniers que vous devez promettre, les moyens que vous allez mettre en œuvre, pas seulement ceux des parutions, ou des outils mis à votre disposition par votre réseau, votre agence ou encore l’enseigne nationale qui vous épaule. 

Des promesses tenables

Les promesses que vous devez faire sont celles qui ne dépendent que de vous. Par exemple celles : d’être réactif, d’entretenir des liens et une communication étroite avec le vendeur mais également avec les acquéreurs qui visiteront son bien afin d’obtenir un maximum d’information sur leur ressenti et pouvoir éventuellement les aider à se positionner. Promettez d’être transparent et honnête si par exemple la vente ne se réalise pas dans les délais ou les conditions escomptés par le propriétaire. 

Oui les promesses sont importantes et pourront vous aider à obtenir des rendez-vous, des mandats, des offres, pourquoi ? Tout simplement car les promesses créent la confiance, mais attention, une promesse n’aura de valeur que si elle est tenue. Alors ne vous emballez pas, nous ne sommes pas en politique, ni dans un sombre tunnel de vente.

Dominique Piredda, est coach, formateur, fondateur de Mandataire-immo.fr
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo