3 choses à savoir avant de confier la vente de votre bien à un agent immobilier

Agent Immobilier
© adobestock

Les agents immobiliers se bousculent au portillon pour vendre votre bien. Voici trois choses à savoir avant de choisir.

Carte professionnelle obligatoire

Un agent immobilier doit d’abord être détenteur d’une carte professionnelle (décret d’application de la loi Hoguet du 20 juillet 1972). Demandez à la consulter. La mention « transaction sur immeubles et fonds de commerce » doit y figurer. Selon les activités du professionnel, les activités de gestion immobilière ou de syndic de copropriété peuvent aussi être mentionnées.

Depuis le 1er juillet 2015, la carte professionnelle est valable trois ans et délivrée par la Chambre de Commerce et d’Industrie et non plus par la Préfecture. Pour la renouveler, l’agent immobilier doit justifier d’au moins 42 heures de formation continue sur 3 années consécutives.

A noter : Depuis le 1er janvier 2021, le texte précise que cette formation continue doit inclure au moins deux heures portant sur la déontologie dont la thématique de la non-discrimination à l’accès au logement.

Vous adresser à un professionnel détenant la carte professionnelle vous garantit en premier lieu que votre interlocuteur soit au fait des dernières évolutions juridiques et règlementaires. La loi ALUR promulguée en mars 2014, impose en effet une obligation de formation pour tout professionnel exerçant dans l’immobilier .

Tout agent immobilier professionnel doit également bénéficier d’une Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) qui le garantit contre les conséquences financières dont il pourrait être tenu responsable dans le cadre de ses activités. Pour savoir si votre agent immobilier est détenteur de la carte, rendez-vous sur le site de la chambre de commerce et d’industrie (CCI)

Bon à savoir : Si la carte professionnelle porte la mention « peut recevoir des fonds , c’est que le professionnel à qui vous vous adressez dispose d’une garantie financière minimum de 110 000 euros, pour assurer les fonds qu’il est amené à détenir pour votre compte.

Confiance indispensable

Agence immobilière franchisée (telles L’Adresse, Nestenn, Guy Hoquet, ERA, Century 21, ORPI…), agence immobilière indépendante (comme l’Agence Sadone à Neuilly, Quais de Paris immobilier ou Quartier Général immobilier à Paris 5ème, Agence Immédiat à Reuil-Malmaison…), agence immobilière digitale (Proprioo, Imop, Homki…), agence immobilière spécialisée sur un niche spécifique comme le viager (Viagimmo), les châteaux (groupe Mercure) ou encore les biens de prestige (Coldwell Banker  Europe Realty, Sotheby’s immobilier)… Vous avez l’embarras du choix pour dénicher le professionnel qui saura prendre en charge votre vente. Sans parler des mandataires et conseillers immobiliers indépendants (Proprietes-privees, iad, capifrance, Dr House immo… ).

Chacun saura vous expliquer pourquoi il est le meilleur interlocuteur pour prendre en charge votre vente. Interrogez le sur sa connaissance du marché immobilier et les outils marketing dont il dispose pour vous aider à vendre au meilleur prix. Assurez-vous que l’agent possède les bons outils numériques, comme notamment la présentation virtuelle des biens, en photos, en vidéo ou en 3D et qu’il travaille en réseau ( Fichier Amepi, Lici, Partage +).

Privilégiez celui qui vous inspire confiance. Il saura aussi inspirer les acquéreurs.

Les mandats de vente à la loupe

Aux termes de l’article 72 du décret du 20 juillet 1972 (Loi Hoguet), « le titulaire de la carte professionnelle ne peut négocier ou s’engager sans détenir un mandat écrit, préalablement délivré à cet effet, par l’une des parties. » Il existe trois types de mandats de vente.

Le mandat exclusif

Il donne le monopole de la vente à un seul agent immobilier. Une fois le mandat signé, vous ne pouvez plus vendre en direct… Avantage : Une vente souvent plus rapide, au meilleur prix.

Le mandat simple

Plus souple, le mandat simple vous permet de faire appel à plusieurs professionnels de l’immobilier.

Avantage : Conforter l’évaluation d’un bien et multiplier les canaux de diffusion y compris de particulier à particulier.

Le mandat semi-exclusif

C’est un excellent compromis entre le mandat simple et l’exclusif.

Avantage : Un seul agent mais la possibilité de chercher un acquéreur vous-même pour une vente directe.

Important : Quel que soit le type de mandat, précisez bien sa durée, généralement de trois mois renouvelables.

A retenir pour faire le bon choix…

Il n’existe pas de formule magique pour trouver le bon intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur mais il est important de privilégier un agent immobilier ou un professionnel de l’immobilier :

– bien implanté localement car chaque région a sa particularité ;

– qui justifie d’un savoir-faire sur le type de bien à vendre ou recherché : nombre de concrétisation de ventes et de quels types (maison avec piscine, bien de luxe, appartement avec terrasse, etc.) ;

– capable de vous proposer des visites virtuelles et la dématérialisation

– jouissant d’une bonne notoriété (consultez aussi les avis clients Opinion System ou Imodvisor)

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !