Prix immobilier : Quelle surcote pour les biens situés à proximité d’un parc ou d’un jardin ?

Parc et jardin
© adobestock

A l’heure où les Français veulent se mettre au vert, MeilleursAgents se penche sur le prix des appartements situés en centre ville à proximité d’un parc ou d’un jardin.

Depuis plus d’un an et demi, la situation sanitaire bouleverse le marché de l’immobilier. Aujourd’hui 78% des Français qui souhaitent déménager privilégient un logement plus proche de la nature. Dans ce contexte, Meilleurs Agents a étudié l’impact de la proximité d’un parc ou jardin en centre-ville sur le prix d’un appartement au sein des 11 plus grandes villes de France. 

Une surcote de 3,3% pour les biens situés à moins de 5 min d’un espace vert

Premier constat, plus d’un appartement sur deux vendus se trouve à moins de 15 minutes d’un parc ou d’un jardin. Et contrairement à ce que l’on aurait pu croire, c’est Paris qui remporte la palme de la ville la plus verte avec ses 16 parcs et jardins emblématiques situés intra-muros. Nantes et Rennes arrivent juste derrière, avec respectivement 9 et 7 espaces verts.

« Sans surprise, d’une manière générale plus on est proche d’un parc ou jardin et plus l’impact sur les prix est important. Ainsi toutes villes confondues, on enregistre en moyenne +3,3% sur le prix d’un appartement, contre seulement +1,1% pour un bien équivalant à 10-15 minutes de distance d’un parc. À titre de comparaison, avoir un balcon ou une terrasse dans son appartement fait prendre +9,1% dans les mêmes villes », explique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

A Bordeaux, à Lille et à Toulouse la proximité d’un espace vert fait grimper les prix de 10% et plus

Dans un contexte où les Français sont à la recherche de plus de verdure, certaines villes parviennent à tirer leur épingle du jeu. Ainsi, Bordeaux voit ses prix augmenter de +5,8% pour un appartement situé à moins de 15 min d’un parc ou jardin, une hausse qui atteint jusqu’à + 12% pour un bien situé à moins de 5 min. De même, à Lille, un bien situé à moins de 5 min d’un parc fait augmenter le prix du bien de 11%, à Toulouse de 10,3%, et à Paris les biens prennent + 8,3%.

Comme le précise Barbara Castillo Rico : « Il est intéressant de noter que ces trois villes conjuguent idéalement proximité d’un parc ou jardin et localisation dans un quartier prisé. À l’image de Toulouse, où le Jardin de Plantes est situé entre le quartier Le Busca et le centre-ville, une localisation particulièrement attractive, et dont les prix pour un appartement culminent à 5 699 euros/m2« .

3 chiffres à retenir

  • 55 % des biens vendus dans les 11 plus grandes villes françaises sont à moins de 15 m à pied d’un parc ou d’un jardin 
  • En moyenne, la présence d’un parc ou jardin situé à 5 minutes à pied fait grimper les prix des appartements de +3,3% 
  • Bordeaux, Lille et Toulouse forment le trio de tête avec des biens qui gagnent respectivement +12%, +11% et +10,3% lorsqu’ils sont à moins de 5 min d’un parc ou d’un jardin.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo