Immobilier : Les prix à la vente et à la location s’envolent à Paris et en Ile-de-France

Paris
© adobestock

Premier réseau immobilier transfrontalier indépendant d’Europe, CASAFARI fait le point sur le marché de l’immobilier résidentiel en Ile-de-France. Verdict ? Les prix et les loyers avec, néanmoins, quelques disparités sont en hausse !

+ 6,2% entre le 2e et le 3e trimestre 2021 à Paris

Les prix de vente parisiens ont, en moyenne, progressé de 6,2% entre le 2e et le 3e trimestre 2021. « Dans la capitale française, le prix moyen s’établissait à 12 298 €/m² au 3e trimestre. Mais cela ne doit pas faire oublier un marché très contrasté : 16 007 €/m² dans le 6e arrondissement et presque la moitié moins, 9 523 €/m², dans le 19e», analyse Maxime Hueber, Directeur France de Casafari.

Les hausses les plus fortes ont été constatées dans les 2e et 18e arrondissements : respectivement + 7,6% (13 627 €/m²) et + 5,1% (10 757 €/m²). Les plus fortes baisses se concentrent, quant à elles, dans les 6e (-4,3%) et 7e (-5,3%), qui restent néanmoins les quartiers les plus chers de la capitale.

« Les arrondissements centraux comme ceux situés à l’ouest de la capitale continuent d’afficher les prix les plus élevés », ajoute Maxime Hueber.

Même son de cloche sur le marché locatif

Ce scénario contrasté se retrouve sur le marché locatif. « Le loyer mensuel moyen est en hausse de 5,9%, à 36 €/m². Tous les arrondissements voient leurs loyers progresser entre les 2e et 3e  trimestres, à l’exception des 13e et 20e où ils sont restés stables », observe Maxime Hueber. C’est dans les 12e et 1er arrondissements que la hausse est la plus forte : respectivement + 11,5% et + 7,3%. On pourra aussi noter le même taux de croissance du prix au m² dans les 3e et 4e arrondissements avec 2,4% de hausse.

Dans le 12e les loyers mensuels sont passés de 26 à 29 €/m² et de 41 à 44 €/m² dans le 1er. Sur le marché locatif aussi, l’écart est important : 44 €/m² dans le 1er  et 29 €/m² dans le 20e.

Ile-de-France : hausse des prix généralisée mais stabilité en Seine-et-Marne

Entre les 2e et 3e trimestres de cette année, les prix de vente ont augmenté dans l‘ensemble des départements d’Île-de-France, à l’exception de la Seine-et-Marne où ils sont restés stables. Les plus fortes hausses, supérieures à 8%, ont été observées dans le Val-de-Marne et dans les Hauts-de-Seine : respectivement + 8,4% et + 8,2%. Comme dans la capitale, l’écart type est important : un appartement revient à 8 158 €/m² dans les Hauts-de-Seine et à seulement 3 543 €/m² en Seine-et-Marne. La fourchette est encore plus large pour les maisons individuelles : 856 997 € en moyenne dans les Hauts-de-Seine et quatre fois moins en Seine-et-Marne, à 225 595 €.

Même constat du côté des loyers, où les plus fortes hausses ont été observées dans les départements de l’Essonne (+ 6,3% à 17 €/m²), du Val-d’Oise (+ 5,9% à 18 €/m²) et de Paris (+ 5,9% à 36 €/m²). La Seine-et-Marne reste là aussi, le seul département épargné par ces hausses, en restant stable à 16 €/m².

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo