Miss France : Diane Leyre est aussi une femme de l’immobilier

Diane Leyre

© Instagram

Samedi 11 décembre, au Zénith de Caen, Miss Ile-de-France, Diane Leyre, a été élue Miss France 2022. Pétillante, sûre d’elle, « Pour un an seulement, adoptez-moi ! » avait-elle lancé au public !

La Parisienne Diane Leyre, 1m77, 24 ans,  a succédé samedi 11 décembre à la Normande Amandine Petit. Née en 1997 dans la commune cossue de Neuilly-sur-Seine, dans les Hauts-de-Seine, la jeune femme a toujours vécu dans le 7e arrondissement. Son père évolue dans l’immobilier et sa mère a été hôtesse de l’air chez Air France.

Un stage marketing et communication chez Foncia

Si elle reconnaît avoir eu une enfance choyée, ente scolarité en école privée et vacances aux quatre coins du globe, elle revendique ne pas avoir une « image bourge ». Elle a commencé à travailler vers 15 ans, enchaînant les petits boulots : marchés, baby-sitting, hôtesse…. Après avoir étudié le droit quelques mois à l’université Paris 2 Panthéon-Assas, elle décroche « une bourse au mérite » et intègre une école de commerce international (IE Business School) à l’Instituto de Empresa de Madrid. Elle parle anglais et espagnol couramment. 

Puis un poste chez Jadley

Dans le cadre son Bachelor de Business administration, elle effectue un stage chez Foncia Valorisation, en marketing et communication. Une fois son Bac+4 en poche, elle continue la dans l’immobilier. Depuis un peu plus d’un an an, la jeune femme a rejoint la société familiale, l’agence immobilière Jadley (Paris 7ème) où elle est chargée plus précisément dans la promotion immobilière à Paris. Un métier qu’elle apprécie pour le contact humain.

Un logement de fonction pendant 1 an dans l’appartement des Miss

Elle avait presque atteint l’âge limite pour se présenter à Miss France. Choix n°1 du jury présidé par Jean-Pierre Pernaut, il semblerait que c’est son naturel qui a fait la différence. Sa couronne sur la tête, elle a félicité les 28 candidates : «  Vous avez été formidables jusqu’au bout. Ça paraît bête, mais j’ai failli glisser à un moment, je pense que vous l’avez tous vu. Comme quoi, tomber pour mieux se relever, il faut toujours y croire et garder le sourire. »

Au moins durant son « année de règne », Diane Leyre ne sera pas dépaysée. Comme toutes les miss avant elle, elle sera logée dans l’appartement des Miss, mis à sa disposition par le comité Miss France, à proximité de l’Arc-de-Triomphe et dont le loyer s’élève à 1 500 euros par mois. 

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo