Immobilier : Les prix flambent dans les Pays de la Loire

Dans la région nantaise, le marché immobilier reste tendu et les prix ont connu une hausse considérable. L’analyse de Xavier Normant Manager régional Homki.

Immobilier Pays de Loire

© DR.Homki

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Une hausse des prix immobiliers vertigineuse dans les Pays de la Loire 

Dans les Pays de la Loire, les prix immobiliers ont flambé. La hausse est colossale : + 35.1 %* en 5 ans, + 13.9 %  en deux ans sur la région. La ville de Nantes, quant à elle, a connu une hausse des prix de l’immobilier de 46.6 % en 5 ans ! « Nantes attire de plus en plus de nouveaux habitants chaque année. Grâce à son cadre de vie, sa proximité avec la Côte Atlantique, et son TGV qui, en deux heures, relie Paris », explique Xavier Normant.

En janvier 2022, le prix au m² moyen d’un appartement dans les Pays de la Loire est de 3 012 € pour un appartement et de 2 353 € pour une maison. « Et on a atteint les 5 000 €/m² en moyenne pour les maisons à Nantes ! », précise-t-il.  

Néanmoins, selon le calcul de l’indice de tension immobilière de MeilleursAgents, il y aurait actuellement à Nantes autant d’acheteurs que de vendeurs. Concernant les départements, les chiffres sont inégaux :

  • En Loire Atlantique (44), le nombre d’acheteurs est supérieur de 5 % au nombre de biens à vendre.
  • En Mayenne (53), le nombre d’acquéreurs est supérieur de 8 % au nombre de biens à vendre.
  • En Maine-et-Loire (49), en Vendée (85) et dans la Sarthe (72), il y a quasiment autant d’acheteurs que de biens à vendre. 

Des prix immobiliers trop hauts pour certains locaux 

Les prix immobiliers peuvent refroidir certains acquéreurs obligés de quitter le centre-ville pour trouver un bien adapté à leur budget, notamment les primo-accédants. « Les prix ont grimpé à Nantes. On constate parfois des prix exorbitants, ce qui fait que le marché nantais est actuellement plus orienté vers les investisseurs…», déplore Xavier Normant. Et les campagnes ont du succès. Le marché est porteur, même dans les zones rurales où les prix évoluent parallèlement au centre-ville de Nantes. 

Les locaux quittent le centre-ville nantais pour aller vivre en périphérie car les prix augmentent outre mesure. « On a eu deux offres au prix lors de la première journée de visite pour une petite maison vendue 378 000 € à Petit-Mars. Des villes comme Carquefou, La Chapelle, Orvault restent très cotées. Mais également toute la partie Sud Loire, Vertou, Sainte-Pazanne qui gardent leur attractivité surtout grâce au réseau de tram-train qui permet de relier facilement les petites villes à Nantes. » Les Nantais d’origine font donc le choix de quitter le centre seulement pour avoir la possibilité de devenir propriétaires…

Le marché local manque de biens de prestige à la vente

Xavier et son équipe remarquent que les acquéreurs qui sont en recherche de belles demeures peinent généralement à trouver le bien idéal. « Force est de constater que la région manque de produits de qualité. Évidemment il y a en a, mais les propriétaires ne les vendent pas. Souvent,  ce sont des maisons familiales qui se transmettent de génération en génération  Des maisons atteignent facilement le million. En Vendée, je vais bientôt vendre un terrain au bord de l’Océan à 750 000 €.« 

Paris se situant à 2h de Nantes en TGV, beaucoup font le choix de quitter la capitale pour profiter de la vie provinciale avec des salaires parisiens. « Nantes est devenue une banlieue parisienne.» 

À Paris, le turn over est important. En revanche, les Parisiens qui arrivent constatent que trouver une belle maison ici n’est pas chose aisée. Il y plus d’acquéreurs qui désirent rejoindre la région que de personnes qui la quittent… 

« J’ai un client qui vend un superbe appartement de 200 m ² à Rennes pour s’installer dans les Pays de la Loire, or ils ne trouvent pas de biens à acheter donc il a mis en pause sa vente… On manque de beaux biens à la vente ! »

Homki, l’agence qui vend au meilleur prix avec un prix fixe de 3 900 euros

Les agences immobilières, en prenant des commissions variables calculées sur le prix de vente, participent à cette hausse significative des prix. Elles sont motivées à vendre cher, pour espérer obtenir plus de commissions. Chez Homki, à l’inverse, « on optimise le net vendeur et on fait économiser des milliers d’euros aux acquéreurs ! L’agence propose un prix fixe de 3 900 €, quel que soit le prix de vente de votre bien et payable uniquement en cas de vente », explique le professionnel de l’immobilier. 

Xavier Normant est Manager Régional Pays de la Loire chez Homki. Professionnel de l’immobilier depuis 27 ans, il connaît le marché local par cœur et sillonne les Pays de la Loire avec son équipe de conseillers.