Immobilier Vaucluse : Grand Corps Malade écrit à Emmanuel Macron pour sauver son village Velleron

Grand Corps Malade et Philippe Armengol, maire de Velleron, ont écrit au Président de la République pour lui demander d’agir contre un projet de lotissement qui pourrait entraîner la faillite de leur paisible village du Vaucluse. Le dossier est aujourd’hui entre les mains du Préfet…

Velleron

© adobestock. SItuée dans le Vaucluse en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Velleron fait partie du Grand Avignon.

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Fabien Marsaud et Philippe Armengol s’opposent un à projet immobilier démesuré

Depuis des semaines, un collectif d’habitants de Velleron, commune du Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, soutenu par le maire, Philippe Armengol, proteste contre un permis accordé par l’ancienne municipalité pour la construction de 200 logements sur un terrain de 7 hectares situé sur les hauteurs du village autour de la Grande Bastide, une ancienne ferme.

Les habitants de Velleron savent qu’ils peuvent compter sur le soutien indéfectible de Fabien Marsaud, alias Grand Corps Malade. Installé dans la commune depuis 3 ans, le chanteur avait déjà apporté son soutien aux opposants en novembre dernier. Le chanteur Renaud s’était déplacé aussi pour la cause.

Aujourd’hui, l’artiste va plus loin. Il manifeste son opposition au projet de lotissement à Velleron en joignant sa plume à celle du maire Philippe Armengol dans une missive adressée le 31 janvier dernier au président de la république, Emmanuel Macron, et à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

« Nous ne sommes pas dans une logique de revanche sur l’ancienne municipalité, explique Philippe Armengol. Ce n’est pas le sujet. Nous sommes favorables au développement du village mais pas dans n’importe quelles conditions. Ce projet est une absurdité et une démesure. D’ailleurs, 90 % de la population est avec nous ! »

Emmanuel Macron entendra-t-il l’appel de Grand Corps Malade ?

« En tant que Velleronnais, aimant ce village vauclusien, l’humanité et la fraternité de ses habitants, la beauté de son territoire paisible en harmonie avec son environnement, nous nous permettons d’attirer votre attention sur un projet immobilier hautement lucratif qui va mettre en péril son équilibre environnemental et économique, écrivent-ils.

Et de poursuivre : « La menace inéluctable de cette double faillite est bien réelle. En effet, programmer la construction de 200 logements (augmentation de +20% de la population) sur une zone naturelle anciennement préservée qui a été classée constructible, avec pour objectif de servir uniquement les intérêts privés est une aberration. Ce sentiment est partagé par les nombreux élus, maires, conseillers départementaux, régionaux et parlementaires qui soutiennent vivement notre action« .

Dans ce courrier à 4 mains, l’artiste demande au chef de l’Etat d’user de « son autorité pour que ce projet inepte n’aboutisse pas « . « Je soutiens haut et fort la municipalité de Velleron et ses habitants qui mènent dignement un véritable combat contre ce projet», explique-t-il.

Vers une faillite du village …

Selon la Mairie, ces 200 logements (141 lots) obligeraient à de nombreux investissements – 7 millions d’euros pour l’école, la crèche, les routes ou encore la station d’épuration, sans compter «les dépenses incontournables d’entretien et de réparation que généreraient ces nouveaux équipements» – entraînant donc des difficultés financières mais aussi environnementales (dégradation visuelle du paysage, artificialisation des sols, destruction de la biodiversité) …

« La démesure du projet engendrerait une faillite de la commune puisque rien n’a été anticipé au niveau des infrastructures, de la voirie … et une catastrophe écologique car le site est un poumon vert, reprend le maire de Velleron. Ce terrain était classé jusqu’en 2018 en espace naturel préservé et il est passé, avec le changement de PLU, à urbanisé de façon très dense. D’où l’incompréhension et la réticence des habitants de Velleron. Le dossier qui autorise la construction de ces 200 logements a été, je pense, instruit de façon un peu insuffisante. »

Le dossier est aujourd’hui entre les mains du Préfet

Tout à sa campagne et au drame qui se déroule en Ukraine, le Président n’a pas répondu à l’appel de Monsieur le Maire et du slameur. Le dossier est entre les mains du Préfet. Les travaux sont à l’arrêt. Les aménageurs et le Préfet discutent. Le maire avait bien tenté de proposer un autre nouveaux terrain …

« Je crois en la politique quand elle est pragmatique : Velleron est un cas d’école de la loi Climat et Résilience. Aux « Politiques » de nous montrer que ce sont pas que des mots ! « , conclut Philippe Armengol.

Nous ne sommes pas dans une logique de revanche sur l'ancienne municipalité. Ce n'est pas le sujet. Nous sommes favorables au développement du village mais pas dans n'importe quelles conditions. Ce projet est une absurdité et une démesure. D'ailleurs, 90 % de la population est avec nous !
Philippe Armengol, maire de VEeleron