Crédit immobilier : Près de 40 % des Français sont passés par un courtier en 2021

Temps de lecture estimé : 5 minSelon un sondage OpinionWay pour Vousfinancer réalisé en février 2022 auprès d’un échantillon représentatif* de la population, 65 % des Français ont déjà acheté un bien immobilier, dont 18 % durant les 3 dernières années, record en termes de transactions de crédit. 51 % des 25-34 ans ont déjà […]

Courtier

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

Selon un sondage OpinionWay pour Vousfinancer réalisé en février 2022 auprès d’un échantillon représentatif* de la population, 65 % des Français ont déjà acheté un bien immobilier, dont 18 % durant les 3 dernières années, record en termes de transactions de crédit.

51 % des 25-34 ans ont déjà acheté un bien immobilier (contre 40 % il y a un an), 71 % des 35-49 ans et 74 % des CSP +. C’est dans l’Ouest que les Français sont le plus nombreux à avoir déjà réalisé un achat immobilier (68 % aussi bien dans le Sud-Ouest que le Nord-Ouest) et en Ile-de-France qu’ils sont les moins nombreux (62 % contre 66 % il y a un an) probablement en raison du niveau élevé des prix de l’immobilier et de la volonté plus forte depuis le 1er confinement d’avoir davantage d’espace et un extérieur. On note aussi une différence entre les hommes et les femmes, les premiers, étant plus nombreux à être propriétaires ou à l’avoir déjà été (71 % contre 60 % pour les femmes).

Au total, 30 % des Français ont actuellement un crédit immobilier en cours. Un chiffre en légère hausse par rapport à l’édition 2021 (+ 2 points) et en forte augmentation chez les moins de 35 ans (44 % ont un crédit en cours, + 14 points en 1 an), les CSP + (51 %, + 8 points) et les 35 à 49 ans (55 % + 3 points).

39 % des Français ont eu recours à un courtier pour leur crédit, un chiffre quasi stable à un niveau élevé

Parmi les Français possédant un crédit immobilier, 39 % ont fait appel à un courtier, contre 40 % début 2021, après une année 2020 marquée par le durcissement des conditions d’octroi des banques et le covid. Ce chiffre reste supérieur d’il y a deux ans (37 %) et bien au-delà du niveau de 2015 (29 %, + 10 points).

« 2020 a été une année exceptionnelle pour les courtiers, avec une forte hausse de notre part de marché en raison du contexte : sous l’effet combiné des recommandations du Haut conseil de stabilité financière fin 2019, et des confinements, notamment au printemps, qui avaient mis à l’arrêt le marché immobilier et l’octroi de crédit, mais aussi avec la hausse du chômage partiel, les Français, par peur de ne pas obtenir leur crédit, ont eu massivement recours aux courtiers… En 2021, on note que, même avec une légère détente des conditions d’octroi de crédit en 2021, cette tendance s’est maintenue, témoignant d’une pratique désormais ancrée dans le parcours d’achat immobilier, confirmée par le recours encore plus important des jeunes générations à un courtier » analyse Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

Les moins de 35 ans sont les Français qui ont le plus recours à un courtier : 46 % déclarent être passés par un courtier. Viennent ensuite les 35-49 ans et les CSP+ qui sont 44 % à avoir recours eu à l’accompagnement d’un courtier. « Depuis 2 ans, les CSP +  ont de plus en plus recours à un courtier en crédit témoignant du fait que malgré l’assouplissement des conditions d’emprunt en 2021, et peu importe la qualité du dossier et le niveau des revenus, se faire conseiller et accompagner par un courtier est un service utile pour beaucoup de Français » analyse Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.

On note par ailleurs une inversion de tendance intéressante. Auparavant les femmes avaient davantage recours à un courtier que les hommes (47 % contre 33 % des hommes l’année dernière). C’est désormais le contraire : en 2022, 35 % des femmes déclarent avoir eu recours à un courtier contre 44 % des hommes !

Du coté des différences régionales, c’est désormais dans le Sud-ouest que le recours aux courtiers est le plus répandu, puisque 50 % de ceux qui ont souscrit un crédit sont passés par un courtier, soit 1 sur 2, suivi du Nord-Est (43 %) devant l’Ile-de-France (39 %), où la part des courtiers continue néanmoins à progresser (+ 5 points en un an).

Et parmi ceux qui ont acheté entre 2019 et 2021, 49 % déclarent avoir fait appel à un courtier en crédit immobilier, soit un sur 2 ! Un chiffre très élevé bien qu’en recul sur un an où cette part atteignait 60 %.

Faire appel à un courtier : pour obtenir des taux plus avantageux mais aussi maximiser ses chances d’obtenir son crédit selon les Français

Les Français qui ont recours à un courtier dans le cadre de leur prêt immobilier le font toujours principalement pour des raisons financières : 60 % d’entre eux cherchent à obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux, un chiffre en hausse de 4 points sur un an. 25 % veulent être sûrs d’obtenir une solution de financement, contre 30 % il y a un an mais 23 % il y a 2 ans, témoignant que bien que le contexte soit moins contraignant qu’en 2020, les recommandations du HCSF ont tout de même encore un impact. Vient ensuite en 3ème position le fait d’être de gagner du temps (24 %, + 5 points) car en un seul rendez-vous on peut mettre en concurrence toutes les banques, puis l’accompagnement dans les démarches (23 %, – 3 points).

« Dans un contexte de remontée des taux, avec des écarts qui se creusent selon les banques, notre rôle de courtier a tout son sens… mais au-delà de la recherche du taux le plus bas, notre valeur ajoutée est plus que jamais dans le conseil en amont sur le plan de financement, notre expertise et connaissance des banques, le conseil apporté à nos clients en toute indépendance et la recherche de solutions innovantes notamment pour les investisseurs, plus impactés par les normes HCSF. C’est grâce à cela que nous continuerons à avoir notre place dans le paysage immobilier et notre statut de tiers de confiance, aujourd’hui incontestable », conclut Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

*Méthodologie : Sondage OpinionWay pour Vousfinancer réalisé du 11 au 16 février 2022 auprès d’un échantillon de 2507 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Dans un contexte de remontée des taux, avec des écarts qui se creusent selon les banques, notre rôle de courtier a tout son sens… mais au-delà de la recherche du taux le plus bas, notre valeur ajoutée est plus que jamais dans le conseil en amont sur le plan de financement, notre expertise et connaissance des banques, le conseil apporté à nos clients en toute indépendance et la recherche de solutions innovantes notamment pour les investisseurs, plus impactés par les normes HCSF. C’est grâce à cela que nous continuerons à avoir notre place dans le paysage immobilier et notre statut de tiers de confiance, aujourd’hui incontestable » conclut Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.
Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer