SeLoger dévoile son manifeste pour le logement et l’immobilier

© DR. SeLoger

Le manifeste “Le logement, agissons ! avec SeLoger” a été remis symboliquement ce 2 juin par Caroline Evans de Gantès à l’équipe en charge de la question du logement au sein du gouvernement. Focus sur les 10 priorités pour améliorer le futur de l’immobilier.

Dernier acte de la grande initiative lancée par SeLoger début 2022 auprès des Français et de l’ensemble des professionnels de l’immobilier, le manifeste “Le logement, agissons ! avec SeLoger” a été remis symboliquement ce 2 juin par Caroline Evans de Gantès, Directrice Générale du Groupe SeLoger et Meilleurs Agents (AVIV) à l’équipe en charge de la question du logement au sein du gouvernement, à l’occasion des Assises nationales du Logement et de la Mixité Urbaine 2022.

Le fruit de discussions collégiales, d’échanges avec les citoyens et la profession immobilière

C’est bien pour faire avancer la politique du logement et la question de l’immobilier en France que SeLoger a lancé cette année, avec le soutien d’OpinionWay, un mouvement singulier fédérant 45 personnalités au sein du Collège des Penseurs et initiant deux consultations de grande ampleur : auprès du grand public et des professionnels de l’immobilier.

Le manifeste rendu aujourd’hui public est ainsi le fruit de discussions collégiales, d’expression d’idées des 45 penseurs et des résultats des échanges menés avec les citoyens et la profession immobilière au sens large du terme sur l’ensemble du territoire français (agents immobiliers, constructeurs, mandataires, promoteurs, diagnostiqueurs, professionnels de l’immobilier tertiaire).

“Si les penseurs ne sont pas toujours d’accord sur les solutions à mettre en œuvre face à la crise du logement, ils défendent une même cause. Et ils s’alignent sur une même idée : il est temps d’agir et de jouer collectif ! explique Caroline Evans de Gantes, Directrice Générale du Groupe SeLoger et Meilleurs Agents (AVIV)Ce manifeste n’est pas seulement une invitation à inscrire le logement dans le débat public, c’est surtout le début d’une histoire qui reste à écrire.”

 » Toute la filière s’est mobilisée, au-delà des métiers, des identités de marque, des fiertés individuelles (…) Parce que ses concepteurs ont adopté une posture nouvelle et estimable, ce manifeste va à coup sûr inspirer la politique du logement des cinq années qui viennent.  »  partage Henry Buzy-Cazaux, Président fondateur de l’Institut du Management des Services Immobiliers, Parrain d’honneur du Collège des penseurs. L’aventure aura apporté une autre réussite, presque surprenante : les penseurs ont convenu de continuer leur mission collective d’éclaireurs. Ils seront aux rendez-vous de la politique du logement du quinquennat et de la législature, vigilants, constructifs et audacieux ensemble.”

10 priorités pour améliorer le futur de l’immobilier

Ce manifeste est le fruit de points de vue et d’intérêts a priori distincts, mais certaines priorités ont cependant naturellement émergé, des solutions pour l’avenir ?

Priorité 1 – Nous devons renforcer l’accompagnement des primo-accédants. 

Priorité 2 –  Nous plaidons pour une modernisation et une simplification de la fiscalité immobilière.

Priorité 3 – Il est crucial de soutenir davantage les bailleurs et les investisseurs.

Priorité 4 – L’usage des logements mais également les conditions d’accès et d’attribution aux biens en location  doivent être repensés.

Priorité 5 – Il est urgent de relancer et de faciliter la construction.

Priorité 6 – Modérer les prix et mieux maîtriser la fiscalité sont des pré-requis indispensables pour fluidifier les  mutations immobilières résidentielles.

Priorité 7 – Nous devons repenser l’aménagement du territoire pour répondre aux nouveaux besoins.

Priorité 8 – Accélérons la transition écologique et énergétique, le verdissement des villes et la rénovation des logements.

Priorité 9 – Nous autres professionnels, oeuvrons ensemble pour accélérer la transformation des métiers de l’immobilier, revalorisons la filière (et remettons-nous en question)

Priorité 10 – Faisons de la politique globale du logement une réalité.

10 idées rupturistes

Parmi les 65 idées pour le logement et l’immobilier que propose le manifeste, certaines – détaillées ci-dessous – se démarquent : qu’elles soient innovantes ou qu’elles aient été clivantes lors des échanges au sein du Collège des 45 penseurs.

Priorité 1 : Nous devons renforcer l’accompagnement des primo-accédants

1/ Proposer une avance de trésorerie aux emprunteurs sans apport, sans intérêts d’emprunt, et remboursable au bout de 5 ans.

2/ Sécuriser les prêts immobiliers des emprunteurs en CDD par une assurance “entre deux jobs”.

Priorité 2 : Nous plaidons pour une modernisation et une simplification de la fiscalité immobilière

3/ Éco-conditionner l’impôt sur la fortune immobilière selon l’empreinte environnementale des biens.

Priorité 3 : Il est crucial de soutenir davantage les bailleurs et les investisseurs

4/ Créer un statut stable et unique de bailleur privé pour le neuf et l’existant, avec des possibilités de réductions fiscales selon les montants de loyers pratiqués.

Priorité 4 : L’usage des logements mais également les conditions d’accès et d’attribution aux biens en location doivent être repensés

5/ Mettre en place un statut de micro-promoteur pour réhabiliter, surélever voire démembrer les pavillons périurbains en zones tendues – et ainsi favoriser l’émergence de petites copropriétés intergénérationnelles. 

Priorité 6 : Modérer les prix et mieux maîtriser la fiscalité sont des pré-requis indispensables pour fluidifier les mutations immobilières résidentielles

6/ Alléger et éco-conditionner les droits de mutation à titre onéreux.

7/ Lisser les droits de mutation sur la durée de détention du bien.

Priorité 8 : Accélérons la transition écologique et énergétique, le verdissement des villes et la rénovation des logements

8/ Rattacher les crédits immobiliers finançant la transition énergétique au bien plutôt qu’à l’emprunteur.

9/ Mener des actions de sensibilisation et de didactique sur la compatibilité entre densification, verdissement des villes, surélévation et écologie, auprès de l’opinion publique et des élus.

Priorité 9 : Nous autres professionnels, oeuvrons ensemble pour accélérer la transformation des métiers de l’immobilier, revalorisons la filière (et remettons-nous en question)

10/ Favoriser l’open data lié au parc immobilier de sorte à généraliser la mise en place d’un passeport numérique propre à chaque logement et à chaque immeuble – et ainsi faciliter l’action des professionnels.

Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo