Crédit immobilier : Les acquéreurs négocient les prix et demandent des prêts relais 

Le contexte immobilier est tendu : de ce fait, les acquéreurs ont repris la main et négocient. Et ils se tournent vers les prêts relais. Les explications de Sylvain Lefèvre, président de La Centrale de Financement.

Sylvain Lefevre

© Sylvain Lefèvre, président de La Centrale de Financement

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

Alors que l’augmentation des taux d’intérêt a entraîné une diminution du nombre de prêts accordés, les négociations sur les prix des biens en vente ont fait leur grand retour. Avec ce regain de pouvoir des acquéreurs, moins nombreux, dans les transactions immobilières, les délais de vente s’accroissent. Du fait de cette tendance aux transactions longues, La Centrale de Financement constate une augmentation de 12% dans les demandes de prêts relais, permettant aux secundo accédants davantage de flexibilité.

Le retour des négociations sur les prix immobiliers

Depuis le début de l’année 2022, les taux de crédit immobilier connaissent une tendance à la hausse avec une augmentation de 0,49% en moyenne, impactant directement les montants empruntés par les acquéreurs. Additionnée à la mise en place du nouveau diagnostic de performance énergétique et l’instauration des nouvelles normes du Haut Conseil de Stabilité Financière, cette hausse des taux immobiliers entraîne une baisse des crédits accordés ainsi qu’une perte de flexibilité des montants empruntés. Les potentiels acheteurs sont moins nombreux, parfois freinés financièrement, négociant davantage les prix des propriétés. En conséquence, les transactions immobilières peuvent s’avérer plus longues.

D’autre part, on assiste à une ruée des acheteurs vers les mêmes types de biens, ce qui les pousse à acheter vite. Alors que 40% des acheteurs revendent un bien pour réaliser leur nouvel achat, ceux qui se trouvent face à des négociations pour vendre les leurs peuvent bénéficier des avantages d’un prêt relais.

Les prêts relais au service des vendeurs à la recherche d’adaptabilité

“Alors que les négociations sur les prix des biens immobiliers s’accentuent, les prêts relais permettent d’accompagner les secundo accédants lors de la vente de leur bien immobilier. C’est une solution qui évite d’être obligé de céder immédiatement le bien et qui permet de réaliser des transactions avec davantage de souplesse. Cette adaptabilité, nécessaire dans un contexte immobilier tendu, est très demandée puisque l’on constate que la demande de prêts relais a augmenté de 12%.” explique Sylvain Lefèvre, président de La Centrale de Financement.

L’utilisation d’un prêt relais permet de faciliter la période de transition entre deux opérations immobilières. En résolvant le problème de décalage de trésorerie, il est particulièrement utilisé dans un contexte où certains biens se vendent difficilement alors que d’autres sont très demandés.

Qu’est-ce qu’un prêt relais ?

Le prêt relais est un prêt de courte durée (jusqu’à 24 mois) qui s’adresse aux propriétaires souhaitant acquérir un bien immobilier avant la vente de leur bien précédent. Grâce au principe du remboursement différé, l’emprunteur rembourse le montant du prêt accordé une fois son logement vendu. Ce montant correspond généralement à 70% du prix du bien mis en vente.

Alors que les négociations sur les prix des biens immobiliers s’accentuent, les prêts relais permettent d’accompagner les secundo accédants lors de la vente de leur bien immobilier. C’est une solution qui évite d’être obligé de céder immédiatement le bien et qui permet de réaliser des transactions avec davantage de souplesse. Cette adaptabilité, nécessaire dans un contexte immobilier tendu, est très demandée puisque l’on constate que la demande de prêts relais a augmenté de 12%.
Sylvain Lefèvre, président de La Centrale de Financement