Facture énergie : 71 % des Français s’attendent à la voir augmenter de 10 à 50%

Effy a interrogé les Français. Si 71 % des d’entre eux anticipent une hausse de leur facture entre 10 et 50 %, nombreux sont ceux qui prévoient de baisser le chauffage cet hiver pour ne pas faire exploser leurs dépenses.

Facture

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 3 min

La Première ministre, Elisabeth Borne, a dévoilé les contours du nouveau bouclier tarifaire visant à limiter la hausse des prix du gaz et de l’électricité à 15% en 2023 ainsi et a annoncé la distribution de de chèques énergie exceptionnels pour 12 millions de foyers modestes. Des mesures destinées à soutenir les Français face à la crise de l’énergie.

Une étude menée par l’IFOP pour Effy auprès de 1000 Français révèle que la vaste majorité des familles s’attendent tout de même à des hausses de prix importantes. 71 % des Français anticipent ainsi une hausse de leur facture entre 10 et 50 %. Pour y faire face, les familles pensent très court terme en baissant le chauffage ou en rognant sur d’autres budgets.

71 % des familles redoutent d’ores et déjà une augmentation de leur facture comprise entre 10 et 50 %

La majorité des Français interrogés (55 %) avant le 14 septembre s’attendaient déjà à ce que le bouclier tarifaire actuellement en vigueur ne soit pas maintenu en l’état. Pour rappel, le bouclier, déployé dès l’automne 2021, impliquait un gel complet des tarifs réglementés de vente du gaz naturel et une limitation de la hausse des prix de l’électricité à 4 %.

In fine, 71 % des familles redoutent d’ores et déjà une augmentation de leur facture comprise entre 10 et 50 %. A noter que près d’1 Français sur 3 s’attend même à voir sa facture doubler.

74 % des familles baisseront le chauffage cet hiver

Interrogés sur les solutions qu’ils entendent mettre en place pour « absorber » cette flambée des prix, les Français misent très majoritairement sur des solutions de court terme.

74 % des sondés baisseront le chauffage cet hiver, quitte à rogner sur le confort de la famille. 64 % remanieront leur budget familial et renonceront à d’autres dépenses pour faire face à la hausse des factures.

Seules 10 % des familles envisagent de lancer des travaux de rénovation énergétique pour faire face à la crise

Seule une minorité de familles envisagent de lancer des travaux : 14 % opteraient pour l’autoconsommation photovoltaïque et 10 % ont le réflexe travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage plus performant, etc.).

Pour Frédéric Utzmann, président EFFY, ces données révèlent le manque criant de sensibilisation du Gouvernement sur la nécessité d’opter pour la rénovation énergétique : « les Français semblent résignés face à la crise énergétique, se préparant déjà à payer plus cher ou rogner sur leur confort … ou les deux ! Pourtant, des solutions simples et efficaces existent. Les Français n’y sont pas suffisamment sensibilisés. Le Gouvernement doit d’urgence déployer un plan de soutien massif à la rénovation énergétique. Isoler sa maison, améliorer son chauffage, passer à l’autoconsommation, c’est réduire immédiatement et pour longtemps sa facture d’énergie, sans impacter son bien-être chez soi. »

Le bouclier tarifaire, en bref

  • Le bouclier tarifaire a été instauré fin 2021. Dans sa forme actuelle, il couvre les énergies gaz et électricité.
  • Il implique désormais de bloquer les tarifs réglementés de vente du gaz naturel et de limiter la hausse des prix de l’électricité à 15 %.
  • A l’heure actuelle, seuls les particuliers ayant souscrit aux tarifs réglementés peuvent profiter du bouclier tarifaire.
Ces données révèlent le manque criant de sensibilisation du Gouvernement sur la nécessité d’opter pour la rénovation énergétique : « les Français semblent résignés face à la crise énergétique, se préparant déjà à payer plus cher ou rogner sur leur confort … ou les deux ! Pourtant, des solutions simples et efficaces existent. Les Français n’y sont pas suffisamment sensibilisés. Le Gouvernement doit d’urgence déployer un plan de soutien massif à la rénovation énergétique. Isoler sa maison, améliorer son chauffage, passer à l’autoconsommation, c’est réduire immédiatement et pour longtemps sa facture d’énergie, sans impacter son bien-être chez soi.
Frédéric Utzmann, président EFFY,