Immobilier gouvernemental : L’Union Bancaire Privée investit en Belgique

L’Union Bancaire Privée acquiert deux actifs d’une surface totale de 70 000 m² en Belgique pour le compte de sa stratégie dédiée à l’immobilier gouvernemental européen.

Pierre Escande

© DR.UBP

Pierre Escande, Head of Real Estate au sein de l’UBP

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

L’Union Bancaire Privée, UBP SA (UBP), l’une des plus grandes banques privées de Suisse, annonce avoir opéré, au travers de parts de sociétés, l’achat de deux actifs d’une surface totale de 70 000 m² en Belgique pour le compte de sa stratégie dédiée à l’immobilier gouvernemental européen. Loués par le Ministère des Affaires étrangères du Royaume de Belgique, les deux immeubles se situent dans le centre de Bruxelles.

Cette opération intervient après un premier achat en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement), en décembre 2021, de l’ensemble immobilier HAMØ situé à Saint-Denis, destiné à accueillir les nouveaux bureaux de 30’000 m² du siège de la SNCF.

Des baux à long terme dans des localisations centrales

L’UBP poursuit ainsi le développement de son offre dans le domaine de l’immobilier gouvernemental, lancée en 2021. Ceci confirme également sa volonté de se concentrer sur l’acquisition d’actifs ‘core’ qui proposent des baux à long terme dans des localisations centrales, permettant ainsi aux investisseurs de bénéficier d’indexations de loyer futures et donc de se protéger de l’inflation.

« L’immobilier gouvernemental présente de nombreux avantages pour les investisseurs institutionnels intéressés par des placements à long terme, au profil défensif. Alliant bonne visibilité et rendement compétitif, ceux-ci sont particulièrement recherchés en période de ralentissement économique », déclare Pierre Escande, Head of Real Estate au sein de l’UBP.

La France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne : le terrain de chasse de l’UBP

L’objectif est d’acquérir une dizaine d’actifs dans les cinq pays visés par la stratégie European Government Properties – la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne – avec des transactions ciblées comprises entre EUR 20 millions et EUR 80 millions, l’ambition de l’UBP étant de proposer diversification, granularité et liquidité à des investisseurs tant privés qu’institutionnels.

L’équipe PMG (Private Markets Group) de l’UBP affiche aujourd’hui des engagements totalisant EUR 4,1 milliards et compte 31 collaborateurs, répartis entre l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie. Elle est active sur les marchés privés depuis 2015 et propose des solutions dans quatre domaines – l’immobilier, le ‘private equity’, la dette privée et les infrastructures –, gérées soit en interne, soit par le biais de partenariats exclusifs.

L’immobilier gouvernemental présente de nombreux avantages pour les investisseurs institutionnels intéressés par des placements à long terme, au profil défensif. Alliant bonne visibilité et rendement compétitif, ceux-ci sont particulièrement recherchés en période de ralentissement économique.
Pierre Escande, Head of Real Estate au sein de l’UBP