Immobilier : « Des acquéreurs plus prudents qui veulent négocier davantage », Philippe Buyens

Philippe Buyens, directeur général du réseau Capifrance, fait le point sur la conjoncture immobilière au micro Mon Podcast Immo d’Ariane Artinian.

 0
Temps de lecture estimé : 4 min

Les taux de crédits qui grimpent, des acquéreurs qui ne trouvent pas de banquiers pour se financer, le retour de l’inflation, les transactions qui traînent en longueur et  des prix immobiliers qui malgré tout se maintiennent… Philippe Buyens, directeur général du réseau Capifrance, fait le point sur la santé de l’immobilier en France au micro Mon Podcast Immo d’Ariane Artinian.

Mon Podcast Immo : Comment appréhendez-vous cette nouvelle donne ?

Philippe Buyens : Il est vrai que nous avons un marché contrasté parce que, d’un côté les conditions à l’emprunt sont plus exigeantes qu’il y a un an ou deux et, de l’autre, les prix augmentent car la demande reste malgré tout soutenue. Mais il faut rappeler que les taux d’intérêt étaient historiquement bas en 2021 et que cette situation ne pouvait pas perdurer. Nous devrions finir l’année avec plus de 1 million de transactions, ce qui reste une très belle performance.

Mon Podcast Immo : Comment voyez-vous l’évolution des prix avec des taux de crédit qui flambent ?

Philippe Buyens : Depuis un an, on observe un ralentissement de l’augmentation des prix. À l’été 2022, les prix affichés avaient tendance à augmenter de 9 % par rapport à l’été 2021, quand sur le dernier trimestre, ils n’ont augmenté que de 2,3 %. Ceci s’explique que les acquéreurs ont changé leurs projets d’achat, ils désertent les grands centres urbains, où les prix plafonnent, pour aller vers des villes moyennes voire des secteurs ruraux.

Mon Podcast Immo : Pensez-vous que dans les villes où les prix se stabilisent, ils vont franchement baisser ?

Philippe Buyens : Non, je pense que la baisse va être très progressive en s’étalant sur au moins dix-huit mois. Bien sûr, les propriétaires qui sont obligés de vendre vont revoir leurs prétentions à la baisse pour vendre rapidement, mais les autres prennent le temps. C’est pour cela que l’on voit des prix qui continuent d’augmenter dans certains endroits.

Mon Podcast Immo : Que constatent vos conseillers immobiliers sur le terrain ?

Philippe Buyens : Là où ils avaient des difficultés à faire des estimations depuis deux ans, aujourd’hui ça a changé. Les délais de vente commencent à se rallonger, les acquéreurs sont un peu plus prudents et négocient davantage avant de s’engager, et nous préparons davantage les propriétaires sur la notion de juste prix. Dans un marché plus équilibré, le rôle de conseiller immobilier reprend ses droits vis à vis des acheteurs et des vendeurs.

Mon Podcast Immo : Diriez-vous que c’est le bon moment pour investir aujourd’hui ?

Philippe Buyens : Pour moi, oui, c’est le bon moment. L’investissement revêt plusieurs projets. Vous êtes locataire, c’est le bon moment pour devenir propriétaire de votre résidence principale, parce que vous n’avez aucune garantie que les loyers vont rester stables alors que vous pouvez maîtriser votre remboursement de crédit.

Pour les investisseurs, les intérêts d’emprunt restent toujours déductibles des revenus fonciers. Dans les villes moyennes, les rapports locatifs restent très intéressants.

Bien sûr avec la remontée du taux d’usure, les banquier en ont profité pour augmenter leurs marges. Mais, même si les taux ont remonté, autour de 2-2,5 %, l’argent reste bon marché par rapport à une inflation à 6-6,5 %. Mais, ce qui est certain, acheter sa résidence principale reste un grand projet des Français.

Mon Podcast Immo : Comment les conseillers immobiliers s’adaptent-ils à cette conjoncture ?

Philippe Buyens : Depuis le début de l’été, nous préparons nos équipes à travailler sur les changements qu’occasionne ce rééquilibrage. Nos conseillers doivent être plus pointus sur l’estimation et le suivi dès la mise en ligne afin de corriger le tir immédiatement si l’on s’aperçoit qu’il y a peu de contacts. Travailler également sur la visibilité des biens auprès des acquéreurs potentiels qui risquent d’être moins nombreux, afin de les accompagner dans leurs projets d’achat.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plateforme de podcast préférée.