Immobilier : « Des pieds à terre clés en mains pour les déplacements professionnels », Lionel Bodénès

Lionel Bodénès, cofondateur de FlexLiving est l’invité de Mon Podcast Immo au micro d’Ariane Artinian.

 0
Temps de lecture estimé : 2 min

Lionel Bodénès, cofondateur de Flexliving, présente sa solution de logement avec abonnement pour travailleurs hybrides au micro Mon Podcast Immo d’Ariane Artinian. Extraits choisis.

Mon Podcast Immo : En quoi consiste le flexliving ?

Lionel Bodénès : C’est rendre le logement plus flexible simple et abordable pour des déplacements professionnels réguliers. Flexliving propose des pied-à-terre clés en main meublés et connectés dans Paris, en réponse à ce qui existe sur le marché mais qui ne correspond pas à ce besoin : les offres hôtelières ou Airbnb qui sont inabordables, avec des difficultés administratives, la location à l’année d’un studio ou tout simplement le squat chez un ami.

Mon Podcast Immo : À combien estimez-vous ces déplacements professionnels réguliers ?

Lionel Bodénès : Créé il y a quelques mois, nous avons déjà plus de 80 chambres en exploitation pour le moment uniquement à Paris. Mais il est évident que le travail hybride (télétravail/présentiel), qui est clairement devenu une nouvelle norme professionnelle en France et en Europe, nous offre une profondeur de marché assez conséquente


Mon Podcast Immo : Quel est votre modèle économique ?

Lionel Bodénès : Nous louons des appartements et nous les sous-louons sous forme d’abonnement à nos clients, qui sont à la fois des particuliers en mobilité professionnelle et des entreprises qui adoptent le travail hybride.

Mon Podcast Immo : Et pour les investisseurs, comment ça marche ?

Lionel Bodénès : Il faut rappeler qu’à Paris le meublé touristique est limité à 120 jours par an pour une résidence principale. Flexliving séduit aussi bien les investisseurs privés qu’institutionnels parce que nous proposons un loyer fixe et régulier tous les mois, avec une meilleure rentabilité qu’avec du résidentiel traditionnel et sans frais de gestion.

Mon Podcast Immo : C’est donc la réglementation anti Airbnb qui vous a ouvert un boulevard ?

Lionel Bodénès : Nous nous adressons effectivement à une clientèle radicalement différente que celle du meublé touristique. Alors que Airbnb touche une clientèle ponctuelle, principalement touristique (de loisirs ou d’affaires), nous avons affaire à des personnes qui viennent de manière régulière dans la capitale pour se reconnecter à leurs collègues, à raison de deux ou trois jours par semaine.

Mon Podcast Immo : Comment avez-vous fait pour lever des fonds cet été compte tenu de la conjoncture internationale qui se dégrade ?

Lionel Bodénès : Nous avons réussi à lever 1,5 million d’euros notamment auprès du fonds proptech Altur Gestion, complété d’investisseurs privés qui ont une forte appétence pour la technologie et l’immobilier, et de business angels séduits par la rentabilité du modèle Flexliving extrêmement sain.

Mon Podcast Immo est un podcast quotidien et indépendant, produit par MySweetImmo.com. Pour le soutenir, abonnez-vous et laissez des étoiles ou des commentaires sur votre plateforme de podcast préférée.