Les mensualités d’un prêt immobilier : Ce qu’il faut savoir

Vous envisagez de souscrire un prêt immobilier et vous avez certaines interrogations concernant les mensualités. Sachez que ce sont des questions tout à fait légitimes et il faut se les poser avant la signature de votre contrat. De cette manière, vous évitez les mauvaises surprises.

calculette et piles de pièces d'euros

© adobestock

 0
Temps de lecture estimé : 5 min

L’importance de calculer vos mensualités d’emprunt

Indéniablement, les mensualités constituent un critère central lors de la souscription d’un crédit immobilier. Si vous choisissez des mensualités plus faibles, vous conservez indéniablement une certaine liberté financière, mais malheureusement le coût total de votre crédit sera plus important. À l’inverse, si vous souhaitez réduire la durée de votre emprunt, vous augmentez vos mensualités. Mais elles pourraient s’avérer trop lourdes, mettant en péril votre situation financière.

Voilà pourquoi il est impératif d’effectuer le calcul de vos mensualités d’emprunt et cela avant même la souscription de votre prêt immobilier. Il est important que les mensualités soient systématiquement en adéquation avec votre capacité de remboursement. Alors n’hésitez pas à réaliser une simulation de mensualités d’un prêt immobilier afin d’envisager différents scénarios et ainsi vous projeter beaucoup plus facilement.

Les différents critères à prendre en considération dans le calcul des mensualités

Pour faire simple, une mensualité correspond à la somme que vous devez payer mensuellement afin de rembourser votre prêt immobilier. Néanmoins, le versement se décompose en un pourcentage du remboursement de capital, des intérêts du prêt et de la cotisation d’assurance accompagnant votre crédit immobilier. Le calcul des mensualités s’effectue en fonction de la durée de votre prêt immobilier, mais également en fonction de votre dossier.

Ainsi, le calcul se base dans un premier temps sur le montant total de votre emprunt. Non seulement le prix de votre bien immobilier, mais également les frais de notaire ainsi que les frais d’agence. N’oubliez pas d’ajouter à cela le taux nominal du prêt. C’est ce critère qui permettra d’évaluer les intérêts mensuels que vous allez devoir rembourser.

Le troisième critère concerne l’assurance emprunteur. C’est une obligation afin que l’assureur rembourse l’intégralité du capital restant en cas d’incapacité temporaire, de perte d’emploi, d’invalidité ou de décès. Enfin, le dernier paramètre s’appuie sur la durée d’emprunt. Autrement dit le nombre de mois qui vous sera nécessaire pour que vous puissiez rembourser l’intégralité de votre crédit immobilier. La durée sera directement dépendante de votre capacité financière en ne dépassant pas le taux d’endettement maximal de 33 %.

Comment se déroule le remboursement d’un prêt immobilier ?

Une fois la souscription de votre crédit immobilier, vous vous engagez à le rembourser mensuellement. D’où le terme de mensualités, de la même façon que vous payez votre facture de téléphone et votre facture d’électricité. Concernant le montant de chaque versement, il sera défini en amont avec l’établissement prêteur. Au même moment, une date d’échéance mensuelle sera déterminée pour que le prélèvement s’effectue à la même date.

Au fur et à mesure de vos remboursements, le montant du crédit immobilier à rembourser diminue. Pour savoir précisément où vous en êtes, l’organisme prêteur vous remettra un tableau d’amortissement. Celui-ci regroupe toutes les informations utiles concernant le montant des mensualités, le taux d’intérêt et bien évidemment la durée totale du crédit. De cette manière, vous connaissez précisément le montant déjà remboursé et le capital restant.

L’importance de maintenir un équilibre financier

Pour déterminer votre capacité d’emprunt, il convient de définir vos rentrées d’argent. Autrement dit, votre salaire net et éventuellement vos autres sources de revenus issus de vos placements ou des revenus locatifs.

Ensuite, vous déterminez les dépenses fixes qui vous seront utiles pour payer vos impôts, vos assurances, votre mutuelle santé, la nourriture, les frais de carburant etc. Ici, vous devez obtenir une estimation des plus précises. Concentrez-vous sur le taux d’endettement qui ne devra jamais dépasser le plafond de 33 % de vos revenus. Attention, si vous avez d’autres crédits en cours, ils seront bien évidemment comptabilisés dans votre taux d’endettement et donc ils auront une influence directe sur votre capacité d’emprunt.

Avec ces éléments, vous avez déjà une première idée des mensualités potentielles que vous pourriez rembourser. Mais n’oubliez pas d’inclure des dépenses plaisir, car l’acquisition d’un appartement ou d’une maison ne doit pas être un frein dans vos loisirs.

Faire jouer la concurrence

Ne souscrivez pas un crédit immobilier sans avoir réalisé une étude préalable. De nos jours, il est extrêmement facile d’effectuer une comparaison en ligne, sans la nécessité de vous déplacer. Pour cela, vous utilisez un simulateur de prêt immobilier qui vous demandera certaines informations par rapport à votre situation. Le montant que vous souhaitez emprunter, votre capacité d’emprunt ainsi que la durée de remboursement.

D’autres informations complémentaires vous seront également demandées, mais il s’agira alors d’affiner le calcul des mensualités. Cette démarche est essentielle, car tous les établissements prêteurs ne proposent pas le même taux d’intérêt. D’où la nécessité de faire jouer la concurrence pour obtenir le crédit immobilier le plus intéressant.

Un projet immobilier doit être mûrement réfléchi

Pour de nombreuses personnes, l’acquisition d’un bien immobilier représente le projet d’une vie. Dès le départ, envisagez tous les aspects et toutes les possibilités. Attardez-vous notamment sur le calcul des mensualités et n’oubliez pas de faire jouer la concurrence en utilisant pour cela un simulateur et un comparateur en ligne.