« Jules Siegfried conjugue l’économique et le social, la tradition et le changement », André Yché

Découvrez le regard de André Yché, Président du directoire du Groupe SNI sur Jules Siegfried, le précurseur du logement social.

A l’heure où le social-libéralisme semble bénéficier, ces derniers temps, de nouveaux vents porteurs, la figure de Jules Siegfried revêt un caractère frappant de modernité.

Grand voyageur sur tous les continents, solidement ancré dans ses terroirs d’origine, l’Alsace, et d’élection, la Normandie ; apprenti formé sur le tas, devenu chef d’entreprise ; capitaliste préoccupé par la question sociale dans la lignée de Saint-Simon ; protestant convaincu, franc-maçon et républicain libéral, il fut tout cela à la fois, de telle sorte que cet entrepreneur heureux fut aussi un grand politique.

C’est ce portrait remarquable qui trace, aujourd’hui, l’avenir du logement social : préserver l’essentiel, réformer ce qui doit évoluer, conforter ce qui mérite de l’être. Nul doute qu’il aurait étudié avec intérêt toutes les innovations actuelles : technologies numériques, accession dans le parc social, prêts de haut de bilan, titres à impact social…

C’est pourquoi, dans l’esprit de ce que fut l’inventeur de l’ »habitation bon marché », nous devons confronter notre modèle à d’autres pratiques étrangères, conjuguer l’économique et le social, la tradition et le changement. Voilà le legs de Jules Siegfried.

© Shutterstock © Caroline Morin

© by BazikPress