Montréal, l’eldorado canadien

Contrairement à Toronto ou Vancouver, Montréal est l’endroit où investir. La ville n’est pas impactée par la taxe de 15% imposée aux investisseurs étranger sur les biens immobiliers. Suivez le guide…

Contrairement à Toronto ou Vancouver, le marché québécois, bien que prospère, ne connaît pas de surchauffe. Il n’est pas impacté par la taxe de 15% imposée aux investisseurs étrangers sur les achats de biens immobiliers comme d’autres provinces canadiennes. L’économie se porte bien, le taux de chômage est peu élevé (5,6%), le dollar canadien faible, le climat politique stable et il n’y aucun sentiment d’insécurité. « Autant d’éléments qui font de Montréal un endroit où il fait bon investir », indique Julie Gaucher, Directrice de BARNES Québec.

Des perspectives encourageantes

L’économie québécoise est prospère. D’ici 2020, il y aura une pénurie de 750 000 postes qualifiés à pourvoir, ouvrant ainsi les portes à une population diplômée apte à occuper ces fonctions. Des entreprises du monde entier ont investi une somme record de 1,35 milliard de dollars dans la métropole l’an dernier, selon l’organisation Montréal International. « L’instabilité provoquée par l’alternance aux USA et le Brexit avantagent Montréal. Avec son coût de la vie relativement bas, son réseau universitaire de qualité, son caractère festif et sa stabilité sur le plan politique, la métropole a de beaux jours devant elle », précise Julie Gaucher.

Un marché de report

Le marché à Montréal est dynamisé par la taxe de 15% sur les investissements immobiliers étrangers des autres provinces. La ville bénéficie d’un marché de report suite à la nouvelle taxe instaurée à Vancouver et Toronto. Ainsi le nombre de ventes de biens haut de gamme a augmenté de 5% entre fin 2016 et fin 2017. La demande porte sur les quartiers de Griffintown, Plateau Mont-Royal, Outremont, Ville Mont-Royal et le vieux Montréal. Les villas cossues avec un terrain, un garage, la tranquillité et la confidentialité situées à Westmount, Ville Mont-Royal et Outremont bénéficient de la recherche de la proximité d’écoles renommées. Dans les autres secteurs, la demande se dirige vers des appartements dans des condominiums avec services et sécurité 24H/24.

Des prix attractifs

A Montréal, les maisons se négocient autour de 7 700 USD/m² et les appartements à 9 500 USD/m². Dans les secteurs de Westmount, Ville Mont-Royal et Outremont, on peut acquérir avec 1 million de dollars américains une magnifique résidence. En centre-ville, cette somme permet d’acheter un penthouse. (1USD = 0,811€).

Forte présence des investisseurs étrangers

Epargnée par la taxe de 15% sur les achats immobiliers des investisseurs étrangers, la ville a vu leur nombre augmenter de 62% en 2017, principalement du fait du report de la clientèle chinoise. Montréal attire également une importante clientèle de locataires férue de sports d’hiver et de golf dans les Laurentides et au Mont-Tremblant, situés à une heure de la ville.

© SweetRédaction
Era France

MySweet’Newsletter

Chaque semaine