Manifestions anti-hausse des loyers à Berlin !

Des milliers d’allemands sont descendus dans les rues, samedi 14 avril, pour protester contre la flambée des prix de l’immobilier à Berlin.

Longtemps épargné par la hausse des prix de l’immobilier, Berlin semble emprunter le chemin de ses cousines capitales mondiale.

Non, à l’envolée de l’immobilier à Berlin !

« Les locataires ne sont pas des citrons », « Stop », voilà ce qu’on pouvait lire sur les pancartes qui ont envahit les rues du centre de Berlin, le 14 avril. Stop à la « folie des loyers », c’est ainsi qu’a été formulé l’appel de 250 associations, demandant aux allemands de se mobiliser.

Les loyers en hausse de 120% depuis 2004

Colère, et pour cause : les prix de l’immobilier en Allemagne s’envolent. D’après une étude menée par le cabinet de conseil britannique Knight Fox, c’est dans la ville de Berlin que les prix de l’immobilier flambent le plus, en ce moment, dans le monde. Les loyers ont bondit de 20,5% en 2016, puis en 2017, soit 120% depuis 2004. Dans la capitale allemande, le loyer moyen en 2018 est estimé à 10,27 € le m2. Si le phénomène de hausse des prix en Allemagne ne touche pas que la capitale, c’est là qu’il atteint son paroxysme.

Un risque de bulle immobilière

La Banque centrale allemande met en garde également. D’après elle, les propriétés dans certaines villes allemandes sont surévaluées de 15% à 35%. Cela fait craindre l’éclatement d’une bulle immobilière. A suivre…

© by BazikPress