Que faut-il savoir avant d’acheter en Grèce ? Notre spécialiste vous dit tout !

Séverine Audoubert, avocate spécialisée dans la mobilité internationale, délivre aujourd’hui quelques précieux conseils pour celles et ceux qui rêvent d’investir en Grèce ! En bonus, on y parle même de « Mamma Mia » !

Au plus fort de la crise grecque, les habitants interrogés dans les reportages des médias français étaient nombreux à répéter la même demande : « Pour nous aider à nous en sortir, venez investir chez nous ! » Si l’immobilier hellénique vous intéresse, voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans l’aventure !

La majorité des investissements sont européens

80 % des investissements immobiliers étrangers en Grèce proviennent des pays d’Europe. Les Allemands, les Belges et les Suisses occupent le trio de tête, mais de nouveaux acteurs font leur entrée sur le marché depuis plusieurs années. On a ainsi vu des acquisitions chinoises, mais également venues des pays du Proche-Orient et du Golfe.

La crise financière a en effet causé une importante chute des prix immobiliers : à l’heure actuelle, il est possible d’acheter 50 mètres carré à Athènes pour 30 000 euros. Les appartements huppés du centre ville oscillent entre 2 500 et 3 000 euros du mètre carré, un prix divisé par deux depuis 2012. Quant à Santorin ou Thessalonique, le mètre carré s’y négocie autour de 2 600 euros.

La Grèce n’a pas de cadastre harmonisé

Il est impératif d’être entouré de plusieurs professionnels avant de se lancer dans un achat.

  • Les agents immobiliers sont souvent bilingues grec / anglais, et leur commission varie de 1,5 % à 5 % du prix.
  • La présence d’un notaire est obligatoire pour authentifier l’acte de vente.
  • Un avocat est indispensable pour vous accompagner et vérifier le titre de propriété : en effet, la Grèce ne dispose pas encore d’un cadastre harmonisé, ce qui peut conduite à certaines surprises. Le pays s’est lancé dans la création de ce cadastre, elle doit être terminée en 2021.
  • Enfin, la présence d’un comptable est un avantage : la fiscalité est en train de changer !

Qui peut se porter acquéreur ?

Les citoyens d’un pays européen sont libres d’acheter en Grèce. Il faut simplement se munir d’un numéro d’immatriculation fiscale de non-résident. L’ouverture d’un compte bancaire grec est également obligatoire. Enfin, sachez qu’il est possible de régler le montant de l’achat en dehors du territoire grec (et cela constitue une spécificité européenne !)

© mysweetimmo/adobestock
Era France