Paris Fibre

« Il faut démocratiser le marché de la décoration d’intérieur avec le digital », Bastien Paquereau, co-fondateur de Rhinov

Malgré un engouement profond pour la déco, les Français se considèrent inaptes à réaménager leur intérieur. Face à ce constat, les particuliers et les professionnels ont tout intérêt à démocratiser le marché pour le rendre accessible à tous. Un nouvel eldorado …

Avec un chiffre d’affaires annuel estimé entre 16 et 24 milliards d’euros, et une croissance comprise entre 3 et 5% chaque année, le secteur de la décoration d’intérieur ne connaît pas la crise malgré un contexte économique mitigé. Un engouement profond certes, mais qui a ses limites puisque 2/3 des consommateurs estiment avoir besoin de conseils et d’accompagnement et 84,2% se considèrent amateur ou novice et donc inapte à redécorer leur intérieur ! Face à ce constat, les particuliers, mais aussi les entreprises ont tout intérêt à démocratiser le marché pour le rendre accessible à tous. Retour sur un marché en pleine disruption.

Une demande consommateur qui outre-passe les idées reçues !

Nos petits écrans sont envahis d’émissions dédiées à la décoration, au design et à la rénovation d’intérieur : « D&Co », « La Maison France 5 » ou encore « Du côté de chez vous », un paysage audiovisuel construit autour des centres d’intérêts des français. Malgré cette passion principalement made in France, qui peut être expliquée par notre attachement à notre qualité de vie et à notre confort, très peu de consommateurs font appel à un décorateur d’intérieur. Deux raisons expliquent ce paradoxe : le prix et le manque de temps libre.

A-t-on besoin de revenir sur la confiance des consommateurs qui est au plus bas et sur la croissance économique plus que déprimante ? Les Français se serrent de plus en plus la ceinture et revoient leurs priorités. Ils jugent pour beaucoup les prestations d’architecture d’intérieur inaccessibles en estimant les tarifs à plus de 1 000 euros par pièce. Un manque d’argent, mais aussi de temps. En effet, les consommateurs craignent l’aspect chronophage de la tâche et ne sont pas prêts à consacrer plus de 2h à l’intervention d’un décorateur.

La déco plébiscitée

Pourtant, ils sont conscients des bienfaits d’un architecte d’intérieur : se projeter dans son futur bien, obtenir des idées ou encore les aider à la budgétisation, étape peu séduisante. Conscients du paradoxe entre besoin et offre, tous les acteurs – start-up, spécialistes de la déco, généralistes de la maison…- profitent de l’engouement des Français en matière de déco et disruptent le marché. Tous ont fortement investi dans l’innovation, mais aussi, la recherche et le développement et proposent une offre qui lève les freins identifiés et reposent sur 3 piliers : rapidité, accessibilité et expérience digitale plus riche.

L’offre du marché de la décoration d’intérieur proposée aux particuliers a connu une véritable révolution et fait place au digital. Résultat : des prestations d’architectes d’intérieur 100% en ligne, d’une qualité optimale et à un prix défiant toute concurrence. Sans surprise, elle a rapidement trouvé son public et peut compter sur un engouement qui ne faiblit pas d’année en année. Un marché aux multiples opportunités qui ne laisse pas en reste les professionnels de l’immobilier !

Véritable enjeu pour les professionnels du secteur de l’immobilier

Dopé par le dispositif Pinel qui permet aux acheteurs de bénéficier d’avantages fiscaux et avec plus de 376 000 nouveaux logements construits et plus de 840 000 biens immobiliers qui ont changé de propriétaires, les années 2016 et 2017 ont vu le marché de l’immobilier décoller. À cela s’ajoute des conditions d’emprunt attractives : des taux divisés par 4 depuis le début des années 2000, qui contribuent fortement aux records de ventes observées en 2017. Paradoxalement, la tendance de la hausse des prix s’installe durablement dans les grandes villes : Paris, Bordeaux, Toulouse…

Entre réglementation, achats/locations, et déménagements, les professionnels du secteur et notamment les agents immobiliers n’ont pas chômé et font face à une demande de plus en plus exigeante de la part de leurs clients. Exigeante certes, mais des clients qui n’arrivent pas à se projeter dans leur futur intérieur, ce qui constitue un frein principal pour mener à bien les transactions.

Se projeter dans son nouvel intérieur

Une problématique bien connue des nouvelles offres digitales qui proposent des solutions de mise en valeur des biens pour les agents immobiliers via des accompagnements 3D, de re-décorations totales ou partielles des biens… Un objectif : permettre au prospect de se projeter dans son nouvel intérieur. Véritable aide à la vente ou à la location, les agents immobiliers voient des biens au potentiel non exploité tout simplement sublimés. En quelques clics, ils génèrent plus de contacts, de visites et donc… plus d’acheteurs ! Il est donc primordial pour les professionnels du secteur de l’immobilier de se tourner vers ces nouvelles prestations et de travailler en collaboration avec les nouveaux acteurs du marché de la décoration d’intérieur dont l’objectif est d’accélérer les ventes.

Le marché de la décoration d’intérieur est en pleine démocratisation et devient accessible à tous. Le digital s’avère être une véritable opportunité pour les professionnels de l’immobilier, mais aussi les particuliers. Reste à enterrer les clichés sur les décorateurs d’intérieurs et à changer les mentalités.

© SweetRédaction