Journées du Patrimoine : Combien valent les biens immobiliers d’exception ?

CombienA l’occasion des Journées du Patrimoine, Coldwell Banker® a estimé des biens d’exception de Lille à Neuilly-sur-Seine en passant Saint-Germain-en-Laye ou encore également Saint Rémy de Provence, Tours et l’Ile d’Oléron.

Maison De Gaulle, Lille : 2,4 millions

Située au cœurduVieuxLille,cette demeure bourgeoise du 19è​me siècle,de type hôtel particulier, appartenait aux grands parents du Général De Gaulle. Compte tenu de son emplacement très recherché et de son passé historique fort, le Général De Gaulle y étant né en 1890, ce bien est estimé par Coldwell Banker® North Residential à ​2,4 millions d’euros​.

Hôtel de ville, Neuilly-sur-Seine : 55 millions

Construit à la fin du XIXe siècle suite au vote du conseil municipal de l’époque souhaitant acquérir un hôtel de ville plus vaste et plus central, l’Hôtel de ville de Neuilly-sur-Seine est un édifice de style néo-renaissance, typique de l’architecture sous la IIIème République. D’une surface habitable de 3 000 à 3 500m2​ sur deux étages, ce lieu chargé d’histoire bénéficie de prestations anciennes conservées et rénovées (parquet, marbre, moulures, cheminées, lustres, décoration, huisseries) A ce titre, il a été estimé par l’agence Coldwell Banker® Alcapa Invest à ​55 000 000 €​. À l’image de son hôtel de ville, la ville de Neuilly-sur-Seine dispose de nombreux édifices remarquables, comme la Maison de Théophile Gautier, le Pavillon Wurtemberg ou encore le Couvent des Sœurs de St-Thomas de Villeneuve au sein du Château de Neuilly, véritables témoins de l’Histoire de France.

Hôtel de Noailles, Saint-Germain en Laye : 3,5 millions

Construit entre 1679 et 1682 par l’architecte du roi de France, Jules Hardouin-Mansart, l’Hôtel de Noailles est aujourd’hui au centre d’un vaste domaine, qui était composé à l’époque de quatre pavillons. Divisés au moment de la Révolution, puis sous l’Empire, seuls deux pavillons sont encore visibles aujourd’hui. De l’hôtel actuel rue d’Alsace subsistent les deux-tiers du bâtiment, amputé de sa partie centrale par le percement de la rue en 1836 : le pavillon nord correspond à ce qui était l’appartement du duc, le pavillon sud à celui de la duchesse, chacun étant estimé à ​3,5 millions d’euros par l’agence Coldwell Banker​®​ Paris West Residential. Véritable cité royale, la ville de Saint-Germain-en-Laye a conservé de nombreux vestiges de son passé à l’image de son Château qui fut l’une des résidences des rois de France de 1108 à 1715. Par ailleurs, la ville dispose également de nombreux hôtels particuliers, construits dans un style aristocratique entre le 17 et le 18ème siècle.

La Chambre de Van Gogh, Saint-Remy-de-Provence : 40 000 euros

En 1889, Vincent Van Gogh s’installe à l’hospice Saint-Paul de Mausole de Saint-Rémy pour y être soigné. Durant son séjour, l’artiste réalisera près de 150 peintures qui comptent parmi ses plus grands chefs-d’œuvre (la Nuit Étoilée, les Iris, Champ de blé au faucheur…). Ce lieu patrimonial exceptionnel est empreint de l’esprit du peintre à qui il rend hommage et invite le visiteur à cheminer dans la chambre reconstituée de l’artiste, le cloître roman et les jardins, lieux de sérénité et de quiétude. Située au cœur de la Provence, la commune de Saint Rémy de Provence, ainsi que l’ensemble de la région environnante, a hérité d’un riche patrimoine culturel, religieux et historique composé de ruines et d’importants sites antiques, de musées, de châteaux et monuments dont nombre sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Cette chambre de 9 m2​ ​a été estimée par Coldwell Banker® Provence Properties à 40 000 euros, elle bénéficie d’une jolie vue sur le jardin et d’un accès facile à la ville et aux Alpilles.

La bibliothèque centrale, Tours : 9,8 millions

La bibliothèque centrale de Tours, surnommée la Dame au chapeau vert, fut édifiée en 1957 après la destruction suite à un incendie de la précédente bibliothèque en juin 1940. Inscrite aux Monuments historiques, elle se situe non loin des bords de la Loire. Le Val de Loire est une région particulièrement riche en termes de patrimoine où se côtoies châteaux médiévaux et habitats troglodytes. Avec des villes historiques comme Tours, Chinon, Amboise ou encore Loches, la Touraine a de quoi ravir tous les amoureux de l’histoire de France. Le bâtiment se compose d’un corps central cubique encadré de deux ailes latérales en rez-de-chaussée. Son ossature est en béton, et le remplissage des façades en moellons est recouvert d’un dallage de pierre. Le dernier étage, abritant un auditorium vitré, est surmonté d’un toit de forme pyramidale en cuivre patiné. Situé dans le nouveau quartier prometteur des Portes de Loire, ce bien est idéalement localisé et estimé à 9 800 000 euros par Coldwell Banker® Turones Properties.

Phare de Chassiron (île d’Oleron) : 3,5 millions à 5 millions

Situé à l’extrémité nord de l’île d’Oléron, le phare de Chassiron est l’un des plus anciens phares de France encore en activité. Classé au titre des monuments historiques en 2012, ce phare a été édifié à partir de 1685 sur ordre de Colbert. En complément des édifices maritimes, le patrimoine de l’île d’Oléron est très riche en construction militaire à l’image des citadelles de Brouage et du Château-d’Oléron, le Fort Louvois ou encore le Fort Boyard. Plusieurs églises romanes sont également visibles sur l’île et témoignent de l’histoire catholique de la région. Le phare de Chassiron est situé dans le lieu le plus prisé de l’Île d’Oléron avec une vue première sur la mer. L’aménagement d’un lieu de vie au pied du phare ferait de cette habitation la plus unique en Charente Maritime voire Nouvelle Aquitaine. Ainsi, Coldwell Banker® L’Immobilière Internationale estime que le phare seul vaudrait 3,5 millions d’euros et 5 millions avec la construction d’une habitation au pied du phare et en respect du patrimoine.

© SweetRédaction
Era France