Le projet LaVallée à Châtenay-Malabry : le 1er écoquartier démonstrateur de vie durable en Île-de-France

Bénéficiant d’une situation géographique remarquable, construit sur l’ancien site de l’Ecole Centrale, en bordure du Parc de Sceaux, le projet LaVallée à Chatenay-Malabry, écoquartier ouvert sur le reste de la ville, se veut exemplaire et innovant en termes de développement durable.

A Châtenay-Malabry (92), l’écoquartier LaVallée est en cours d’aménagement avec 213 000 m² SDP (Surface de plancher) à construire sur l’ancien site de près de 20 hectares de l’Ecole Centrale, en bordure du parc de Sceaux, à proximité du futur centre aquatique de la Grenouillère et de la Coulée Verte. Ce projet qui porte le nom du fondateur de la grande école d’ingénieurs, Alphonse Lavallée, témoigne de la volonté de la ville de valoriser la situation remarquable du site anciennement fermé sur lui-même et de l’attention portée au cadre de vie.

Plus de la moitié du territoire de Châtenay-Malabry, dans le Sud des Hauts-de-Seine, est constituée d’espaces verts et de parcs, bordés de quartiers résidentiels et d’habitats collectifs avec notamment sa Cité jardin. Avec plus de 33 000 habitants, la ville  a voulu faire de ce site un quartier ouvert sur le reste de la ville.

Châtenay-Malabry, une ville verte en développement

Il est réalisé par la 1re SEMOP (Société d’Economie Mixte à Opération Unique) d’aménagement en France : composée de la Ville de Châtenay-Malabry, de la Caisse des Dépôts et d’Eiffage Aménagement, actionnaire majoritaire Le quartier est bordé au Nord par la Grande Voie des Vignes, à l’Est par le parc de Sceaux, à l’Ouest par la Coulée verte et au Sud par l’Avenue de la Division Leclerc.

Anciennement Ecole Centrale

L’Ecole Centrale y était installée depuis 1969 sur un campus regroupant les bâtiments d’enseignement et de recherche, la résidence des élèves et plusieurs équipements communautaires (restaurant universitaire, stade, gymnase).

Un exemple en termes de développement durable

Le projet LaVallée offre l’opportunité d’ouvrir ce site aux Châtenaisiens et plus largement à la population francilienne à travers l’offre de logements et de commerces qui y sera développée, la création d’une grande promenade plantée, les nombreuses activités organisées ou encore la ferme urbaine. La programmation prévoit 2 200 logements (dont 372 logements sociaux), 36 500 m² de bureaux, 15 000 m² de commerces, un collège de 700 élèves, un gymnase, un groupe scolaire de 22 classes, une crèche de 60 berceaux, une ferme urbaine d’un hectare, une offre de stationnement public d’environ 450 places, et de vastes espaces publics et privés végétalisés d’environ 8,5 hectares.

Ce nouvel écoquartier se veut exemplaire et innovant en termes de développement durable que ce soit dans la phase de déconstruction de l’Ecole Centrale, jusqu’à sa conception, sa gestion et ses usages.

© SweetRédaction
Era France