Julien Doré investit 420 000 € dans les murs d’une ancienne école de sa région

Le chanteur, interprète notamment de « Porto Vecchio » a décidé d’investir dans la pierre de sa région. Il a racheté une ancienne école pour la transformer.

Le talent de Julien Doré ne pose plus question. Chanteur, acteur, artiste… et s’il devenait également aujourd’hui un talentueux rénovateur et investisseur en immobilier ancien ? En effet, le quotidien régional Midi Libre nous a appris à la fin du mois de janvier que Julien Doré avait acheté un bâtiment inoccupé de la ville de Marsillargues, dans l’Hérault. Une nouvelle casquette pour celui qui nous éblouit depuis sa première apparition avec son ukulélé dans l’émission Nouvelle Star en 2007, jusqu’à sa participation dans la série à succès « Dix Pourcent », diffusée sur France 2, dans laquelle il joue son propre rôle.

420 000 € et des transformations en vue

« Nos avions trois candidats pour ce bâtiment qui comptait deux classes de maternelle et des appartements, inoccupés depuis quelque temps », explique, au quotidien régional, la maire de Marsillargues Bernadette Vignon. On peut lire également que la mairie a souhaité se débarrasser de ces murs, trop coûteux pour les caisses de la commune. Le 22 janvier 2019, Julien Doré s’empare du lieu, pour la modique somme de 420 000 €. Le bâtiment abritait autrefois une école de filles, le chanteur devrait aujourd’hui faire aménager des commerces et des logements à l’intérieur.

Une manière de rendre hommage à sa terre natale

Julien Doré n’a pas choisi ces murs au hasard. Originaire du département du Gard dans le sud de la France, le chanteur s’y rend à moult reprises. Ses parents vivent à Lunel, commune voisine de Marsillargues, situées aux portes du Parc Naturel de Camargue, non loin de Montpellier. Outre la terre natale, l’ancienne école acquise par Julien Doré porte le nom de Fernand Janin. Fernand-Janin est un architecte et urbaniste français, qui a vécu à cheval entre le XIXe et le XXe siècle, mort à l’âge de 32 ans. Premier Prix de Rome, le concours et la bourse d’étude de l’Académie des beaux-arts qui permettait aux jeunes de se former en Italie, l’homme était originaire de la ville. Julien Doré rend ainsi un double hommage, à sa terre, et à un autre enfant du pays, artiste comme lui.

© Andreane Meslard
Propriété privée