« Le Grand Paris, suscite l’admiration du monde entier « , Alexandre Missoffe

Alexandre Missoffe, directeur général de Paris Ile de France Capitale Economique, est passé par le micro d’Ariane Artinian lors du forum Global Cities Makers. Il détaille la réussite de cette première édition.

Réaliser le caractère exceptionnel de ce qui est en train de se produire et mesurer ce qu’il reste encore à faire, ce sont les deux objectifs que poursuivait Alexandre Missoffe avec ce tout premier forum Global Cities Makers qui s’est tenu à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris les 14 et 15 février 2019. Pari réussi pour le directeur général de Paris Ile-de-France Capitale Economique.

Rencontre entre les acteurs de France et de l’étranger

L’idée était de mettre les acteurs face à leurs progrès et leurs projets, « parce que nous dans le Grand Paris on regarde les difficultés, les obstacles, à trouver que les choses ne vont pas assez vite, explique Alexandre Missoffe. Se baigner dans ce regard des étrangers qui nous disent que ce qu’on est en train de réaliser ici c’est quelque chose d’incroyable, quelque chose qui fascine et qui suscite l’admiration du monde, c’est une source d’énergie formidable pour tous ceux qui construisent le Grand Paris ». Près d’une trentaine de prises de paroles ont agrémenté ce forum Global Cities Makers, le tout avec la présence d’invités de marque comme Saskia Sassen, sociologue, économiste et auteur de l’ouvrage « The Global City », ou encore la ministre du Travail Muriel Pénicaud (elles aussi passées par le micro de MySweetImmo ndlr.). Sans s’auto-congratuler, et en mettant le paquet sur le pratique, ce forum a permis d’échanger, de débattre et d’apprendre. C’est ce que résume Alexandre Missoffe : « Le dialogue s’est créé pendant ces deux jours. Il y a eu une alchimie merveilleuse qui s‘est instaurée entre les différents acteurs qui ont échangé, qui ont dialogué, qui se sont échangés leur contacts, challengés sur leurs projets, nous avons eu les visites de beaucoup d’acteurs qui ont été voir les territoires, les laboratoires des grandes entreprises, qui ont appris, qui nous ont permis d’apprendre ».

Vivement la prochaine édition !

Briser les murs, créer de la cohésion, échanger, débattre… le dialogue initié au cours du forum Global Cities Makers devrait faire des émules au niveau des acteurs du Grand Paris.  En attendant la deuxième édition du forum destiné à « favoriser davantage ce qui permet d’établir des connexions entre les grands projets de développement de métropoles à travers le monde »

© Andreane Meslard
Propriété privée