« On peut être coiffeuse, professeure de piano, et mandataire immobilier ! » Pascal Beuvelet, The Door Man

Pascal Beuvelet, cofondateur du réseau The Door Man, nous répond à l’occasion du salon Franchise Expo. Et s’adresse aux agents immobiliers et à ceux qui veulent le devenir.

Comment se passe ce premier Franchise Expo pour The Door Man ?

Pour nous c’est une réussite ! Nous développons un réseau de mandataires et nous recrutons, en région des professionnels de l’immobilier. Nous cherchons des gens aguerris, qui connaissent la loi Alur, la loi Élan, la loi Hoguet… Nous tenons beaucoup à la relation entre un parrain et son filleul. Le premier recrute le second, et obtient une rémunération proportionnelle au chiffre d’affaires que réalisera la personne qu’il a recrutée.

Sur le plan financier cela fonctionne bien. Mais cela implique une relation de confiance, de compétences, de transfert des savoirs, et jusqu’à présent nous n’avions pas trouvé de modèle qui permettait à ce genre de relations de se développer. Cela ne marchait pas très bien… Pierre-Arnaud Mazzanti a réussi, lui, à créer une architecture, en mettant en place des « concessionnaires ». Ce sont des professionnels de l’immobilier qui ne produisent pas, mais qui sont chargés d’animer nos réseaux de mandataires en région. Nous allons installer cinquante de ces concessionnaires ! Nous venons de commencer, en Loire-Atlantique et en Haute-Garonne. Nous allons poursuivre dans les semaines qui viennent avec les Yvelines et le Rhône. D’ici la fin de l’année, nous espérons que dix d’entre eux seront déjà au travail !

Quel profil de franchisés recherchez-vous ?

Nous avons des critères très stricts : les concessionnaires ne peuvent être que des agents immobiliers. Nous ne sommes pas fermés aux profils de managers ou de gens qui viennent de l’entreprise, mais ils devront obligatoirement s’associer avec un agent immobilier.

Le recrutement est beaucoup plus libre pour nos mandataires sur le terrain. Nous n’avons aucun prérequis en terme de compétences, d’expérience, ou de diplôme. Nos formations doivent leur permettre de les amener vers le succès ! Ils peuvent être indépendants, ils peuvent choisir notre formule de portage salarial… Nous avons des jeunes retraités qui ne veulent pas perdre la main, des « slashers » qui sont multi-activités…  Je sais que cela peut prêter à sourire de voir une « coiffeuse, professeure de piano, et courtier immobilier », mais c’est une réalité ! Nous savons très bien que dans 10 ans, 30 % du travail sera indépendant…

Quel est le ticket d’entrée pour être concessionnaire The Door Man ?

Le ticket d’entrée est calculé en fonction du nombre d’habitants de la zone où vous travaillez. Pour des endroits qui comptent entre 800 000 et un million d’habitants, nous comptons mettre en place 200 mandataires. Le ticket d’entrée est alors à 15 000 euros. Ce chiffre nous semble tout à fait raisonnable pour démarrer dans l’activité.

Sachez enfin que vous pouvez devenir mandataire The Door Man tout en conservant votre agence immobilière ! Les deux ne sont absolument pas antinomiques.

© Ariane Artinian