« L’espace, la vue et le calme seront le luxe de demain », Olivier de Chabot-Tramecourt, Groupe Mercure

Le Groupe Mercure, réseau immobilier spécialiste de l’immobilier d’exception, est une jeune vieille dame, avec plus de 80 ans d’existence… Son ADN ? Le marché des châteaux qui attire les étrangers mais aussi beaucoup de Français, amoureux de leur patrimoine, du calme et du vert.

Avec 43 000 châteaux et belles demeures, la France dispose d’une richesse patrimoniale unique que les étrangers nous envient. Le marché du château est un marché de niche, certes étroit, mais qui attire du monde : beaucoup rêve d’acquérir un château ! La clientèle étrangère n’est pas la seule à faire les yeux doux à notre patrimoine. En dépit de l’entretien qu’il faut leur consacrer, les Français aiment toujours leurs châteaux. Et ils les aiment de plus en plus ! Forcément, entre un appartement, ou l’on entend les voisins, et un cadre de vie au calme, au vert… , certains n’hésitent pas.

Le Groupe Mercure vend 1 château sur 3 en France

Quatrième réseau immobilier dans le luxe, le Groupe Mercure vend aujourd’hui 1 château sur 3 en France. Le château, c’est l’ADN du Groupe, dirigé depuis plus de deux ans par Olivier de Chabot-Tramecourt, et qui a réalisé 287 transactions (+2 %), dont 14 ventes entre 2 et 5 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires de 243 350 000 € (+7,4 %) en 2018. Ils constituent 58 % du portefeuille du Groupe. De la maison de charme, au château, en passant par les domaines ruraux, l’immobilier urbain et contemporain, le Groupe Mercure propose plus de 2 000 biens de caractère, authentiques ou d’exception à vendre dans toute la France, dont 400 châteaux, soit près de 80 % de l’offre nationale, permettant ainsi à tous les amoureux des belles pierres de restaurer et de faire perdurer un patrimoine architectural unique.

Une affaire familiale fondée par Pierre Chassaigne

C’est Pierre Chassaigne qui n’était pas alors encore dans l’immobilier qui a souhaité porter secours à nos vieilles pierres. Le Groupe Mercure n’est alors qu’une simple agence toulousaine. En 1982 Pierre Chassaigne pose les bases du groupe d’aujourd’hui. Désolé par la désertification des campagnes, désespéré de voir toutes ces vieilles propriétés de famille tombées en désuétude, pour ne pas dire se délabrer, il décide d’agir ! Voulant sauver ce patrimoine d’une mort certaine, il propose aux vieilles familles des porteurs de projets pour leurs propriétés qu’elles ne peuvent plus entretenir et dont elles ont du mal à se séparer …

Les étrangers ne pillent pas l’hexagone

« Je n’ai pas changé les fondamentaux de cette société familiale car ils sont solides, explique Olivier de Chabot-Tramecourt. Nous avons beaucoup de clients français, européens, étrangers qui souhaitent s’offrir un château et vivre cette expérience de vie, culturelle, professionnelle… en s’offrant une partie de notre patrimoine. Contrairement aux idées qui circulent, les étrangers ne pillent pas l’Hexagone. Les clients étrangers au sein du Groupe Mercure ne représentent que 22 % des transactions (+10% sur 1 an) dont 37% de Britanniques. La clientèle étrangère représentait, en 2018, 31% du CA du Groupe. Ce qui attirent ces acquéreurs est facile à comprendre: dans un monde trépidant, dévoré par une urbanisation galopante, l’espace, la vue et le calme seront le luxe de demain. Et c’est ce que nous proposons à travers nos très belles propriétés, entourées de foncier.»

Le prix d’un château oscille entre 750 000 € et 1 250 000 €

Un engouement d’autant plus compréhensible que ces propriétés, châteaux, manoirs, belles demeures, sont redevenues accessibles, abordables… Depuis la crise de 2008, le prix de ces propriétés a sensiblement diminué. Ce secteur a perdu 25% de sa valeur. Le prix des châteaux oscillent aujourd’hui entre 750 000 € et 1 250 000 €. Pas si cher comparé à un appartement parisien… On peut donc s’offrir une jolie maison en pierre sur la Manche en face de Saint-Malo avec une vue imprenable et l’impression d’être sur la pointe d’un bateau pour 500 000 € : l’équivalent d’un 2 pièces à Paris.

Renforcer la présence nationale du Groupe en 2019

Le Groupe Mercure ambitionne de poursuivre son développement en 2019, à travers trois axes majeurs : le renforcement de ses équipes, avec une quarantaine de postes à pourvoir en France, en agence ou en tant qu’indépendant, le développement du maillage territorial avec l’ouverture de 5 nouvelles agences dans les grandes métropoles, à travers le rachat partiel de points de vente, et l’intensification des partenariats internationaux avec Leading RE en Europe.

« Vendre de l’immobilier de luxe, c’est un très beau métier, précise Olivier de Chabot-Tramecourt. C’est certes plus technique, plus exigeant que l’immobilier résidentiel classique mais, à mon sens, bien plus passionnant. Vendre un joli produit, avec une histoire, restauré ou non : c’est accompagner des clients sur un projet unique ! »

© mysweetimmo