Combien coûte un déménagement en France et à étranger ?

déménagement

La saison des déménagements bat son plein … Les experts en déménagement Movinga ont publié une étude déterminant combien il coûterait aux particuliers et aux familles de déménager dans une autre ville en France ou à l’étranger.

Malgré le débat en cours sur les aspects négatifs de la mondialisation, les possibilités à l’international pour les travailleurs hautement qualifiés sont plus nombreuses que jamais. Toutefois, Movinga a pu constater que les personnes souhaitant déménager étaient confrontées à la fois aux difficultés des marchés immobiliers, mais aussi à certaines dépenses imprévues….

Pour aider les Français qui envisagent de s’installer à l’étranger ou dans une autre ville en France, les experts en déménagement ont décidé de mener une étude pour calculer les coûts d’installation liés au déménagement, en révélant le budget nécessaire pour les trois premiers mois qui suivent le déménagement. Les données déterminent les coûts de déménagement d’un individu et d’une famille française, autant sur le territoire national qu’à l’international. Ceci comprend les prix de location, les frais de stockage, les vols, les frais d’expédition et les frais de visa de travail, entre autres.

Déménager à Paris coûte 13 214 € pour une famille

  • Paris est la ville la plus chère pour s’installer en France, au coût de 7 066 € pour un particulier et 13 214 € pour une famille, suivie de Nice et Lyon. Ces coûts impliquent les frais de déménagement ainsi que les dépenses liées à l’installation pour les 3 mois qui suivent le déménagement.
  • San Francisco, Les Etats Unis est la ville la plus chère pour s’installer à l’international, au coût de 17 136 € pour un particulier et 28,811 € pour une famille, suivie par New York City et Boston, Les Etats Unis. Ces coûts impliquent également les frais de déménagement ainsi que les diverses dépenses liées à l’installation pour les 3 mois qui suivent le déménagement.
  • Il est moins cher pour les Français de déménager dans des villes d’Europe de l’Est comme Sofia, Bulgarie, Budapest, Hongrie et Varsovie, Pologne que de déménager en France.

Comment l’étude a-t-elle été menée ?

Pour commencer l’étude nationale, 10 villes françaises réputées pour leurs avantages en matière de business, d’éducation et de mode de vie, ont été choisies. Pour l’étude internationale, les villes les plus demandées dans le monde ont été choisies en raison de leur popularité auprès des travailleurs hautement qualifiés et de ceux qui recherchent une éducation, un mode de vie ou des possibilités économiques. La recherche a ensuite été divisée en examinant les coûts de déménagement d’une personne par rapport à ceux d’une famille.

Pour l’indice des prix des villes françaises, les coûts essentiels liés à la vie quotidienne ainsi que les prix de location ont été déterminés en premier lieu, qui couvrent le transport, la nourriture et les boissons, ainsi que le prix d’un éventuel nouveau forfait téléphonique. Ensuite, comme il est souvent difficile d’obtenir un logement permanent avant d’arriver dans une nouvelle ville, on a calculé le coût moyen du loyer d’un logement temporaire, ainsi que les frais d’entreposage pour garder ses effets personnels en sécurité pendant la recherche d’une résidence permanente. Une fois que la maison finale a été trouvée, le dépôt de garantie peut souvent apparaître comme une dépense cachée et importante imprévue, donc un mois de dépôt, en plus du loyer mensuel et le coût d’établissement d’une connexion Internet ont été intégrés dans le calcul du coût total.

Pour l’indice international, les mêmes coûts essentiels et d’hébergement ont été calculés, en plus des prix logistiques estimés incluant les vols et les frais d’expédition depuis la France, ainsi que le coût d’un visa de travail éventuel pour les citoyens français.

En utilisant ses propres données internes, Movinga a également calculé le coût d’un déménagement de 150 km de chaque ville choisie, dans l’indice national, pour donner une indication des coûts nationaux de déménagement, mais ces données ne sont pas incluses dans la colonne des prix totaux.

Principales constatations sur l’indice des villes françaises

  1. Le transport mensuel interurbain le plus cher : Paris (particulier = 69 €, famille = 172 €), suivi de Nantes et Lyon.
  2. Le moins cher des transports interurbain mensuels : Nice (individuel = 41 €, famille = 102 €), suivi de Bordeaux et Marseille.
  3. Les frais mensuels les plus chers pour la nourriture et boisson : Paris (particulier = 497 €, famille = 1 119 €), suivi de Lyon et Marseille.
  4. Coûts mensuels pour la nourriture et boisson les moins chers : Nantes (individuel = 397 €, famille = 886 €), suivie de Nice, Strasbourg et Toulouse.
  5. Le loyer mensuel le plus cher pour un logement temporaire : Bordeaux et Nice (individuel = 1 083 € , famille = 2 100 €).
  6. Les frais de stockage mensuels les plus chers : Nice (individuel = 137 €, famille = 255 €), suivi de Paris. Le loyer mensuel le plus cher pour une résidence permanente : Paris (particulier = 1 419 € famille = 2 295 €), suivi de Nice.
  7. Le loyer mensuel le moins cher pour une résidence permanente : Marseille (particulier = 526 €) et Strasbourg (famille = 988 €).

Principales constatations sur l’indice international

  • Les villes les plus chères où déménager pour les familles françaises : Sydney, Australie (30 974 €), suivie de San Francisco, Les Etats Unis et Melbourne, Australie.
  • Les villes les moins chères pour les familles françaises : Sofia, Bulgarie (4 922 €), suivie de Bucarest, Roumanie et Budapest, Hongrie.
  • Les vols et les frais de port les plus chers pour les Français : Monterrey, Mexique (individu = 6 100 €, famille = 15 200 €), suivi de Reykjavik, Islande pour les particuliers et Seattle, Les Etats Unis pour une famille française.
  • Le visa le plus cher pour les Français : Australie (individuel = 2 327 €, famille = 9 827 €), suivie du Panama et du Maroc.
  • Le transport interurbain mensuel le plus cher : Londres, Royaume-Uni (particulier = 152 €, famille = 379 €), suivi de Cologne, Allemagne et Toyko, Japon.
  • Les frais mensuels les plus chers en nourriture et boisson : Genève, Suisse (individu = 732 €, famille = 1 694 €), suivie de Zurich, Suisse et Oslo, Norvège.
  • Coûts mensuels de nourriture et de boisson les moins chers : Bogotá, Colombie (individu = 151 €, famille = 391 €), suivie d’Istanbul, Turquie et Buenos Aires, Argentine.
  • Les factures mensuelles de téléphone les plus chéres : Le Canada (particulier = 47 €, famille = 95 €), suivi du Japon et des États-Unis.
  • Le loyer mensuel le plus cher pour logement temporaire pour un particulier : Reykjavik, Islande (2.326 €), suivie de Dublin, Irlande et Zurich, Suisse.
  • Le loyer mensuel le plus cher dans un logement temporaire pour une famille : Boston, États-Unis (4 515 €), suivi d’Amsterdam (Pays-Bas) et de Doha (Qatar).
  • Les frais de stockage mensuels les plus chers : Hong Kong (individu = 383 €, famille = 667 €), suivi de Toyko, Japon, Séoul, Corée du Sud et Londres, Royaume-Uni.
  • Le loyer mensuel le plus cher pour une résidence permanente : San Francisco, États-Unis (particulier = 2 787 €, famille = 4 092 €), suivi de Hong Kong, RAS de Hong Kong, de New York, des États-Unis, de Singapour et de Boston, États-Unis.
  • La plus cher connexion Internet mensuelle : Dubaï, EAU (87 €), suivie de Doha, Qatar et Mascate, Oman.

« Avec environ 2,5 millions de Français vivant à l’étranger, il y a eu une énorme poussée politique au cours des deux dernières années pour essayer d’encourager les talents français à revenir dans le pays. Pourtant, la popularité des emplois au Royaume-Uni, aux États-Unis et même ailleurs n’a pas semblé diminuer, commente Finn Age Hänsel, directeur général de Movinga. Seul le temps nous dira comment les changements politiques, en particulier le Brexit, pourraient affecter les ressortissants européens travaillant à l’étranger, mais nous espérons que cet indice des prix pourra aider à informer les Français à la recherche d’opportunités à l’étranger des implications financières d’un déménagement dans certaines des villes les plus en demande au monde. »

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !