Sedelka, le promoteur normand fait rimer appartements connectés et RGPD

Sedelka

Le promoteur immobilier Sedelka Europrom appréhende le Règlement Général pour la Protection des Données dès la conception de logements connectés pour les protéger contre le piratage.

Respect des données personnelles

Les logements connectés de Sedelka reposent sur un principe de scénarios de vie correspondant aux besoins des locataires. Pour apporter les réponses les plus adaptées, le résident doit d’abord renseigner certaines de ses habitudes quotidiennes, donc des données personnelles. Les premiers scénarios de vie actuellement disponibles sont enregistrés localement dans la box du logement. Ils concernent les économies d’énergie, le confort de centralisation des commandes de volets roulants et des lumières.

Sedelka a fait le choix de s’appuyer sur des partenaires en règle vis-à-vis de la RGPD pour tout ce qui inclut du traitement et du stockage de data comme Legrand, pour les équipements connectés, et surtout MSH, pour la conception des scénarios de vie et des interfaces pour les résidents. Les données circulent donc au sein de ces entités, qui assurent également leur protection.

Dans une seconde phase en 2020, Sedelka et MSH ne garderont que des données anonymisées pour réaliser des statistiques internes, améliorer l’outil et personnaliser les scénarios. Comme l’exige laRGPD, les occupants sont propriétaires de leurs données personnelles et décident de leur utilisation
ou non par un tiers.

Stockage sur le cloud plus efficace contre le piratage

L’autre préoccupation des propriétaires de ces appartements discrètement connectés est la protection contre le piratage. En ce qui concerne les données stockées localement dans la box domotique, elle communique via le wifi avec la box internet du foyer. Pour la V2 prévue pour 2020 avec des scénarios
de vie enrichis, il est d’ores et déjà prévu un stockage des données sur les serveurs cloud de Microsoft et AWS, parmi les plus performants du marché.

Une intelligence invisible

Les capteurs nécessaires au bon fonctionnement des équipements sont placés dans les interrupteurs et les prises de courant. Ils sont interopérables avec de nombreux objets connectés disponibles sur le marché. Celui qui voudra un nouveau four, frigo, radio réveil, ou autre matériel n’aura qu’à se connecter sur son portail sécurisé – SmartHomeStore – pour accéder à la liste complète des équipements compatibles et à une palette de services. Tout est étudié pour simplifier la vie des propriétaires et des locataires en toute sécurité. Les premiers à en bénéficier habitent la nouvelle Résidence Zola à Mondeville (proche Caen).

© SweetRédaction