Enfin un insigne officiel pour les professionnels de l’immobilier !

Après la reconnaissance du titre, il fallait à la profession un instrument de clarification. C’est chose faite : les agents immobiliers ont désormais leur insigne, symbole visible d’une profession réglementée, et un statut officiel !

Ordonnances sur la copropriété, rapport Nogal, CNTGI, lutte anti-blanchiment, Tracfin… les contraintes législatives et réglementaires qui pèsent sur les professionnels de l’immobilier sont de plus en plus lourdes. Après la reconnaissance du titre d’agent immobilier, il fallait à la profession un instrument de clarification, un symbole visible pour que le consommateur comprenne que celle-ci désormais réglementée, chose qu’il ignore totalement.

Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, s’est battu pour promouvoir un insigne de la profession, symbole d’aptitude, de respect de la réglementation et de réassurance du consommateur, qui n’interférerait en aucun cas avec l’enseigne commerciale, l’appartenance à un réseau ou à un syndicat, qui jouerait un peu le même rôle que chez les notaires, les huissiers, les médecins ou les pharmaciens et qui s’inscrirait dans la continuité de la reconnaissance du titre d’agent immobilier !

Un emblème : tout un symbole

« Nous sommes considérés par les pouvoirs publics comme des commerçants mais quasiment aussi comme des auxiliaires de services publics, explique Jean-Marc Torrollion. De fait, nous avons un nouveau défi : garder notre essence libérale pour développer nos entreprises tout en y associant un insigne d’aptitude pour faire briller les lettres de noblesses de notre métier et augmenter la valeur ajoutée de nos métiers. L’identité dont nous disposons d’un point de vue réglementaire est désormais symbolisée par un emblème. C’est un signe de fierté, d’appartenance à une profession désormais reconnue par la loi !»

A qui est destiné cet insigne ?

Cet insigne est destiné aux titulaires de la carte professionnelle d’agent immobilier, d’administrateur de biens ou de syndic de copropriété, trois activités qui ont la particularité d’être régies par la loi Hoguet. Ainsi, dans les métiers de transaction, les agents commerciaux, qu’ils exercent dans une agence immobilière ou dans un réseau de mandataires, ne peuvent plus se revendiquer agent immobilier. Ils doivent se présenter en tant qu’agent commercial immobilier, négociateur, conseiller ou consultant.

© SweetRédaction