La location saisonnière c’est prioritaire quand on achète une résidence secondaire

© mysweetmag/adobestock

Savills, fournisseur mondial de conseil et services immobiliers et Abritel®, expert de la location de vacances pour les familles dévoilent les tendances en matière de propriété et de location dans l’hexagone.

Le marché des résidences secondaires a fortement évolué au cours des dix dernières années dans le monde entier. Les revenus sont au cœur des préoccupations des propriétaires qui investissent dans des biens avec pour objectif premier de les mettre en location. Cette tendance se vérifie notamment en France ou le marché de la location de vacances est en plein essor selon l’étude sur les tendances en matière de propriété et de location dans l’hexagone réalisée par Savills, fournisseur mondial de conseil et services immobiliers et Abritel®, expert de la location de vacances pour les familles.

49% des acquéreurs de résidences secondaires veulent la louer

Près de la moitié des personnes interrogées (49 %) qui ont acquis une résidence secondaire en France en 2019 l’ont fait dans l’intention de pouvoir la louer en saisonnier, contre 39 % qui souhaitaient en faire un usage personnel. Il s’agit d’une évolution majeure au cours des 30 dernières années puisqu’en 1990, 60 % des acquéreurs d’une résidence secondaire en France souhaitaient l’occuper à titre personnel quand 19 % avaient l’intention de la louer. Désormais, les investisseurs cherchent la rentabilité au-delà de la simple jouissance personnelle.

Leur motivation ? Couvrir les frais de la propriété

Les motivations pour proposer à la location une résidence secondaire sont diverses. En 2019, l’objectif premier, pour 38 % des propriétaires en France, est de contribuer ainsi à couvrir les frais d’entretien de la propriété. 27 % souhaitent couvrir les traites de l’emprunt et les impôts liés à cette propriété et 25 % souhaitent en tirer un revenu complémentaire. Seuls 5 % ambitionnent d’en faire leur source principale de revenus, et 5 % souhaitent la louer pour ne pas la laisser inoccupée et sans surveillance.

Cependant, les objectifs d’investissement diffèrent en fonction des pays. En effet, 18 % des propriétaires britanniques, 14 % des italiens et 9 % des espagnols désirent mettre en location leur résidence secondaire pour en faire la source principale de leurs revenus.

Plus de la moitié des résidences secondaires financées sans crédit

Les propriétaires français qui ont acquis une résidence secondaire l’ont financé sur leurs fonds propres pour 55 % d’entre eux, 25 % ont contracté un emprunt et 19% en ont héritée ou l’ont reçue en donation.

Pour ceux qui ont contracté un emprunt, la mise en location saisonnière de ce bien permet à 36 % des propriétaires de couvrir entre 80 et 100 % des traites de l’emprunt, à 29 % d’entre eux de couvrir entre 40 et 80% des traites. En outre, pour 71 % des propriétaires français d’une résidence secondaire, les revenus de sa mise en location saisonnière représentent un simple complément de revenus (moins de 20 % de leurs revenus annuels). Cependant, pour 19 % d’entre eux cela constitue entre 20 et 40 % de leurs revenus totaux.

46% des propriétaires examinent le potentiel locatif local

Concernant les intentions futures des propriétaires Français quant à leur résidence secondaire d’ici à 5 ans, 84 % d’entre eux envisagent de continuer à louer en saisonnier, 19 % d’en faire don à leurs enfants, 15 % de la rénover, 13 % d’en faire leur résidence principale et seuls 10 % ont l’intention de la vendre. Ceux qui souhaitent la mettre en vente évoquent pour raison le manque de temps et d’énergie pour s’en occuper (19 %), l’intention d’acheter ailleurs (14 %), les coûts d’entretien (12 %) ou encore les taxe trop élevées (11 %).

Interrogés sur l’hypothèse d’un nouvel achat d’une résidence secondaire, les propriétaires français indiquent qu’ils prendraient en compte plusieurs critères pour décider où acheter : un fort potentiel locatif au niveau local (46 % considèrent ce critère comme absolument essentiel ou très important), la proximité avec les transports (40 %) et des taxes locales peu élevées (34 %). La proximité de la résidence principale est jugée essentielle ou très importante pour 31% des propriétaires interrogés et la présence de services de proximité pour 25 % seulement.

L’important, c’est la perspective de revenus complémentaires

« Notre étude démontre que la location saisonnière est devenue une priorité pour les Français qui investissent dans une résidence secondaire. Les propriétaires n’achètent plus de résidences secondaires pour leur usage personnel mais pour bénéficier d’un revenu complémentaire et gérer aux mieux les frais de leurs biens, déclare Timothée de Roux, Directeur Général Abritel HomeAway. De leur côté, les vacanciers sont à la recherche d’expériences de qualité pour se retrouver en famille ou entre amis. Chez Abritel, nous proposons ainsi de nombreux logements à même de répondre aux hautes attentes des voyageurs et permettant aux propriétaires de trouver simplement des vacanciers pour occuper leurs résidences secondaires. »

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !