Crise du coronavirus : Le SNPI se désolidarise totalement des propos tenus par le président de la FNAIM

Alain Duffoux

Alain Duffoux, président du SNPI réagit aux propos tenus par Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM dans une lettre dénonçant le refus des notaires d’authentifier les actes.

Face à l’épidémie de Coronavirus (COVID 19) qui sévit dans notre pays, il est du devoir de chaque citoyen comme des professionnels de l’immobilier de respecter et de faire respecter les consignes sanitaires édictées par le Gouvernement.

Dès le 16 mars, Alain Duffoux anticipait les mesures annoncées en soirée par le Président de la République et invitait l’ensemble des adhérents du SNPI à « Restez chez vous. Télétravaillez. Ne risquez ni votre vie, ni celles de vos familles ».

Choqué par la teneur des déclarations tenues par Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, dénonçant dans un courrier rendu public le 19 mars « le refus pur et simple des notaires d’authentifier les actes », le SNPI se désolidarise totalement de ces propos.

Les notaires, comme l’ensemble des professions accueillant du public et dont l’activité n’est pas indispensable au fonctionnement vital du pays, appliquent les mesures de confinement.

Les membres du SNPI, ainsi que l’ensemble des parties impliquées dans les transactions immobilières, mettront tout en œuvre pour que des solutions soient trouvées et permettent rapidement de régulariser les opérations en cours.

© mysweetimmo/adobestock