Vendeurs : Quand faut-il réaliser les diagnostics immobiliers ?

Diagnostic immobilier
© mysweetimmo/adobestock

Faut-il attendre d’avoir trouvé un acquéreur pour réaliser les diagnostics immobiliers ? Pas du tout. Il faut au contraire s’en préoccuper dès que vous projetez la mise en vente. Les conseils de Jonathan Voogt.

« Je vais attendre d’avoir un acheteur pour effectuer les diagnostics immobiliers».  J’entends cette phrase quasiment à chaque rendez-vous lorsque je m’apprête à conclure un mandat de vente. Mais est-ce que c’est pertinent ? Est-ce qu’il faut attendre d’avoir un acheteur pour effectuer ses démarches administratives ou est ce qu’il ne vaut pas mieux préparer le dossier bien en amont afin d’être prêt lorsque vous aurez un acheteur ?

Pourquoi réaliser les diagnostics techniques le plus vite possible ?

Je considère les diagnostics immobiliers comme le carnet de santé du bien.

Si vous ne les réalisez pas en amont d’avoir une offre d’achat, vous risquez d’être confronté à 3 problèmes :

  1. Beaucoup d’acheteurs souhaitent consulter les diagnostics techniques lors des visites afin de se rassurer sur l’état de santé de votre maison. Si le dossier n’est pas prêt, vous n’aurez pas d’offre et vous perdrez votre temps à effectuer des visites pour rien.
  2. Même si vous avez une offre d’achat, si vous effectuez les diagnostics après que malheureusement il s’avérait qu’il y a un problème, l’acheteur se rétractera ou rouvrira la négociation car il sera fortement agacé d’avoir perdu son temps.
  3. Si vous effectuez les diagnostics immobiliers tardivement, vous augmentez considérablement le délai de rétractation de votre acheteur. Temps que votre acheteur n’a pas signé le compromis de vente, il n’est pas engagé. Vous risquez donc qu’il continue ses visites et qu’il se positionne sur un autre bien immobilier.

De plus, sachez que le DPE est obligatoire sur toutes les annonces immobilières.

Une exigence au compromis de vente

Les diagnostics immobiliers sont obligatoires si vous souhaitez signer votre compromis de vente. Lorsque ces diagnostics ont été réalisés, le compromis se fait plus rapidement chez le notaire.

A l’inverse, si vous n’êtes pas en mesure de les présenter, vous risquez de subir un rallongement du délai avant la signature du compromis. Le processus est en effet bloqué car il sera impossible de régulariser un compromis de vente sans ces diagnostics techniques.

Lorsque les diagnostics immobiliers obligatoires sont réalisés à la dernière minute, vous risquez de voir partir l’acheteur. Ne voulant pas attendre davantage, il risque de se tourner vers un autre vendeur qui aura pris soin de les préparer à l’avance.

Des diagnostics immobiliers à réaliser selon l’année de construction

Pour pouvoir vous repérer facilement, vous devez savoir que la liste de ces diagnostics immobiliers obligatoires dépend de l’année de construction de votre maison ou appartement à vendre :

  • Plomb : concerne les biens immobiliers antérieurs à 1949. Sa validité est illimitée si le rapport est négatif et un an si il y a la présence de plomb.
  • Amiante : concerne toutes les habitations construites avant 1997. Il n’est à réaliser qu’une seule fois puisque sa validité est illimitée si aucune substance dangereuse n’est découverte à cette occasion.
  • Electricité et gaz : pour toute installation datant de plus de 15 ans. Ces rapports sont valables pour une durée de 3 ans.
  • Termites et état des risques : si le bien concerné dépend d’un arrêté préfectoral qui l’exige. Le diagnostic de l’état des risques ou ERP n’est valable que pour 6 mois, tout comme celui prévu pour les termites.
  • Loi Carrez : exclusivement pour les copropriétés est valable à vie, à moins que des travaux agrandissent le bien concerné.
  • DPE: Pour tous les biens immobiliers qui disposent d’un chauffage. Sa durée de validité est de 10 ans.
  • Assainissement : lorsqu’un assainissement individuel est présent.

Des diagnostics en amont pour éviter les rétractations

Je sais  ce que vous allez me dire : « oui mais si on n’a pas vendu dans le délai de validité, on devra repayer le diagnostiqueur ». Je comprends que ces diagnostics immobiliers représentent un coût, mais je vous rassure la plupart du temps, les diagnostiqueurs se redéplacent gratuitement pour le renouvellement.

J’ai assisté à beaucoup de rétractations suite à des vendeurs ne suivant pas mes conseils. Pour pouvoir conclure une vente dans les meilleures conditions, et limiter au maximum les chances de rétractation, réalisez les diagnostics immobiliers dès que vous projetez de vendre votre bien.

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !