« Conversation dans VOTRE salon #3 » avec Benjamin Darmouni, Président délégué Unis Ile-de-France Grand Paris

Troisième épisode de notre rendez-vous « Conversation dans VOTRE salon » : aujourd’hui, Benjamin Darmouni, Président délégué Unis Ile-de-France Grand Paris, nous reçoit dans son salon à Paris.

Son lieu de confinement

Benjamin Darmouni, Président délégué Unis Ile-de-France Grand Paris, est confiné dans son appartement parisien, dans le 17e arrondissement, près de la place Péreire. L’avantage : il est situé dans le même immeuble que son bureau. Pratique …

Le télé-travail

Cela a été une vraie découverte pour Benjamin Darmouni. « Je reconnais que tous mes collaborateurs sont en télé-travail et cela fonctionne très bien. Je garderai en partie cette organisation et, notamment, la visio-conférence car c’est un outil, lorsque l’on sait s’en servir, très utile. »

La journée type de confinement

Le matin, Benjamin Darmouni le réserve à sa famille. Il s’autorise à passer une heure avec femme et enfants pour échanger sur tous les sujets avant de se rendre à son bureau. C’est un moment privilégié qui, il le pense, restera.

Son état d’esprit

Benjamin Darmouni est, en général, pour le respect des règles. Respecter le confinement et les gestes barrières ne lui posent donc pas de problème. Ses sorties sont surtout consacrées à dégourdir les jambes des enfants et à la promenade du chien.

Sa pièce

Benjamin Darmouni passe, comme le reste de sa famille, le plus clair de son temps dans le salon. Les enfants y travaillent mais c’est là aussi qu’ils se défoulent alors qu’ils sont privés de sortie. « Mes enfants faisaient beaucoup de sport, explique-t-il. C’est très difficile pour eux de passer de tout à rien ! »

Son livre de chevet

« La vérité sur l’affaire Harry Quebert », de Joël Dicker, roman paru en 2012 et qui a reçu la même année le grand prix du roman de l’Académie française et le prix Goncourt des lycéens.

Son film

Benjamin Darmouni a pris le parti de profiter de ce confinement pour montrer à ses enfants tous les films français mythiques qu’il adore. Fan de Louis de Funès, il leur a donc fait découvrir tous les Gendarmes à Saint-Tropez mais aussi Rabbi Jacob et les films de Jean-Paul Belmondo.

Etat d’esprit

« J’aime bien savoir où je vais. Alors, avant la date du 11 mai, c’était compliqué d’être dans le flou, avoue-t-il. Maintenant que l’on a une date, ça va mieux.»

Déconfinement

Benjamin Darmouni a hâte de retrouver ses collaborateurs. « Ce qui me manque dans cette crise, c’est l’humain», précise-t-il. Il salue d’ailleurs le corps médical et les commerçants qui sont restés ouverts. « Cela n’a pas été facile pour eux mais, sans eux, cette crise aurait été beaucoup plus compliquée. »

Etre sweet, c’est quoi ?

Bienveillant. « Je suis d’un naturel optimiste, explique-t-il. Il faut imaginer que la douceur va venir après cette crise. Et que l’on va pouvoir reprendre une vie normale, tous ensemble, avec de nouvelles habitudes, main dans la main, et non plus les uns contre les autres. Je veux croire que demain sera mieux qu’hier ! »

Sa musique de confinement

Benjamin Darmouni est fan des Goguettes et de leur parodie du « Vesoul » de Jacques Brel

Revivez ici le troisième épisode de « Conversation dans VOTRE salon », avec Benjamin Darmouni, Président délégué Unis Ile-de-France Grand Paris, qui nous a reçu dans son salon.

<

Nous vous donnons rendez-vous sur notre page Facebook, chaque soir à 18h jusqu’au 10 mai, pour une nouvelle « Conversation dans VOTRE salon ».

Nous sommes très heureux de vous présenter notre nouveau rendez-vous : « Conversation dans VOTRE salon ». Alors que le monde entier est confiné, Ariane Artinian s’invite dans le salon des grands acteurs de l’immobilier, pour une conversation en direct et en vidéo sur Facebook, chaque soir à 18h. L’occasion de parler confinement, mais pas seulement.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !