Marie-Célie Guillaume quitte la direction générale de Paris La Défense

Marie-Célie Guillaume
© adobestock

Le Conseil d’administration de Paris La Défense a approuvé la décision du président Georges Siffredi et de la
directrice générale Marie-Célie Guillaume de mettre fin, d’un commun accord, à leur collaboration.

Repenser le modèle de développement du quartier d’affaires de La Défense

Dans un contexte particulièrement difficile, marqué par la crise sanitaire et ses conséquences économiques, qui ne manqueront pas d’avoir un impact sur l’immobilier de bureau, le modèle de développement du quartier d’affaires doit être profondément repensé.

« Je souhaite donner une nouvelle impulsion au développement de La Défense, en m’appuyant sur un regard neuf, explique Georges Siffredi, président du  Conseil d’Administration de Paris La Défense. Je veux saluer le travail important réalisé par Marie-Célie Guillaume, en particulier la mise sur pied du nouvel établissement local Paris La Défense, fruit d’une fusion difficile entre les deux établissements Defacto et Epadesa.

Pendant ces sept années, elle a engagé une profonde transformation du quartier d’affaires, incarnée par l’ouverture de nouveaux lieux (Oxygen, Table Square), une politique évènementielle et culturelle
ambitieuse (Garden Parvis, Urban Week, Les Extatiques, Paris La Défense Arena …), la rénovation des infrastructures et espaces publics vieillissants du quartier, la végétalisation progressive de l’Esplanade, le développement des mobilités douces et particulièrement du vélo…

Cette transformation ambitieuse s’est accompagnée d’une augmentation significative des ressources propres de l’établissement public, afin de construire un modèle de développement économique pérenne. Ainsi, le taux de vacance des bureaux est passé de 13% à moins de 4%. »

Les grands projets tels Paris La Défense Real Estate sont sur les rails

« Paris La Défense est désormais en ordre de marche. Les équipes sont structurées et mobilisées, réunies dans un cadre de travail incarnant l’esprit d’innovation et de transparence que j’ai voulu insuffler à cet établissement public, déclare de de son coté Marie-Célie Guillaume.

Les grands projets sont sur les rails, avec notamment la création de Paris La Défense Real Estate ou le lancement de la valorisation des volumes résiduels. En deux ans, beaucoup de chantiers ont été lancés : démarrage des Groues et livraison de Cœur de Quartier à Nanterre, rénovation de la tour Aurore et de ses espaces publics, livraison des tours Alto, Trinity et Saint Gobain, Landscape et Latitude, refonte complète et démarrage du projet de la Rose de Cherbourg en lien avec la tour Hekla, lancement de The Link et de la transformation de l’immeuble Ile de France/Altiplano …

En parallèle, j’ai eu à cœur de ne pas oublier les laissés pour compte de ce territoire, avec une orientation RSE de plus en plus marquée, en lien avec les associations solidaires. La période récente, avec le confinement, puis le déconfinement, a été particulièrement intense et éprouvante. Après ces sept années si riches, où j’ai mis ma passion et mon énergie au service de ce territoire hors du commun, dans une relation de parfaite confiance avec mon président Patrick Devedjian, il est l’heure pour moi de tourner la page.

Je quitte Paris La Défense fière du travail accompli, en remerciant les élus de leur confiance, les services de l’Etat de leur  coopération, et surtout en souhaitant à mes formidables équipes de garder toujours cet enthousiasme, cette fierté et cette exigence d’excellence qui les animent au quotidien.»

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !