Assemblée générale de copropriétaires à distance : Foncia fête le 1er anniversaire !

© adobestock

Le 19 septembre 2019, Foncia organisait la première assemblée générale de copropriétaires à distance en France. Un an après, dans un contexte sanitaire rendant complexe l’organisation physique de ce type de réunions, Foncia rappelle les modalités de ce service innovant et dresse un premier bilan prometteur.

Assister et participer à distance à son assemblée générale de copropriétaires est possible suite à l’évolution législative voulue par le gouvernement qui autorise, depuis juillet 2019, la tenue d’assemblées générales (AG) à distance par visioconférence ou audioconférence. Cette révolution dans le monde du syndic permet une meilleure implication des copropriétaires dans la vie de leur immeuble par une participation plus importante et simplifiée aux AG.

Plus de 1 500 AG se sont déjà tenues à distance chez Foncia

Après la tenue de premières assemblées générales de copropriétaires à distance, la pandémie de Covid-19 a amplifié la nécessité pour les copropriétaires de pouvoir s’appuyer sur des services et outils technologiques fiables, permettant la réunion des AG à distance.

Dans l’incertitude du confinement, c’est la tenue même des AG qui a pu être compromise. Or, une assemblée générale est un moment clé et nécessaire pour avancer sur les projets liés au fonctionnement et à la gestion optimale de la copropriété. La mobilisation des copropriétaires est donc essentielle. Depuis la mise en place des AG à distance chez Foncia, plus de 1 500 AG se sont tenues ainsi et plusieurs milliers devraient suivre dans les mois à venir.

Jusqu’au 31 janvier 2021, il est possible d’organiser une AG de façon 100 % dématérialisée

Les conditions juridiques encadrant la tenue d’une AG à distance ont évolué pour s’adapter à une situation exceptionnelle. Ainsi, jusqu’au 31 janvier 2021, il est possible d’organiser une AG de façon 100 % dématérialisée, sans vote préalable avec l’accord du conseil syndical. Elle pourra dans ce cas se tenir en visioconférence. Actuellement, chaque AG pourrait ainsi se dérouler quels que soient les protocoles sanitaires en cours.

Cette innovation s’inscrit dans la stratégie du groupe Foncia de déploiement d’outils technologiques au service de la satisfaction client, de la maîtrise des coûts et de la valorisation de leur bien. Foncia, associé aux services technologiques Fuze, a mis en place une solution simple et agile pour faciliter et simplifier la vie au quotidien de ses clients. Où qu’ils soient et sans frais supplémentaires. Pour Philippe Salle, président de Foncia, « développer une offre d’AG à distance, c’était anticiper un besoin client avec des solutions qu’il a été possible de mettre en œuvre dès que la loi nous y a autorisés. Avec la transformation digitale engagée depuis deux ans, nos clients vont continuer à bénéficier de nouveaux services répondant à deux objectifs principaux : la réactivité et la transparence. »

Le vote par correspondance maintenant autorisé

En plus de la tenue de l’AG à distance, le vote par correspondance en assemblée générale des copropriétaires est désormais autorisé suite à l’ordonnance du 30 octobre 2019 et il est devenu possible après précision de ses modalités et fixation du modèle de formulaire de vote par le décret du 2 juillet 2020 et l’arrêté du 2 juillet 2020. Ainsi, dans chacune des convocations d’AG, Foncia fera parvenir aux copropriétaires un pouvoir et un bulletin de vote par correspondance.

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !