Etat d’urgence et Coronavirus : Paris, Lyon, Marseille, Toulouse… tout savoir pour être à la maison à l’heure du couvre-feu

Couvre-feu
© adobestock

A compter du samedi 17 octobre un couvre-feu se met en place en Ile-de-France et dans 8 métropoles. Les sorties et déplacements seront interdits de 21h00 à 06h00 du matin sous peine d’une amende de 135 €. Celui-ci durera au moins 4 semaines. Le point avec les informations de la Direction de l’information du Premier ministre.

Face à la dégradation de la situation sanitaire, l’état d’urgence sanitaire est déclaré à compter du 16 octobre 2020 à minuit sur l’ensemble du territoire. C’est ce qu’indique un décret paru au Journal officiel le 15 octobre 2020. Ce dispositif juridique exceptionnel autorise le gouvernement à prendre certaines mesures afin de prévenir et de limiter les conséquences de la pandémie sur la santé de la population.

Vous avez le droit de rejoindre vos proches pour la Toussaint

Les déplacements entre les zones d’état d’urgence sanitaire simple et d’état d’urgence sanitaire avec couvre-feu ne sont pas interdits ou limités : une limitation à 100 km serait inefficace étant donné que le virus circule sur tout le territoire et serait pénalisante pour les travailleurs ayant besoin de se déplacer. Il est donc possible de retrouver ses proches pendant les vacances de la Toussaint, mais il est fortement recommandé de limiter ses réunions familiales ou amicales à 6 personnes maximum, et de maintenir le respect strict des gestes barrières, particulièrement en présence d’un proche âgé et dans les espaces clos.

L’Ile de France et 8 métropoles soumises à un couvre-feu

Par ailleurs, le Président de la République a annoncé la mise en place d’un couvre-feu de 21h à 6h dans les 8 départements d’Ile-de-France (Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val d’Oise) et dans les métropoles de Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Saint-Étienne, Rouen, Montpellier et Toulouse, pour une durée minimale de 4 semaines. Le couvre-feu pourrait être étendu à 6 semaines (soit jusqu’au 1er décembre 2020) si le Parlement l’autorise. Dès ce soir, il ne sera plus possible de circuler dans la rue entre 21h à 6h du matin dans ces métropoles.

Plus aucune fête autorisée

Ainsi, le Premier ministre a annoncé que, sur l’ensemble du territoire, les fêtes privées (mariages, soirées étudiantes…) qui se tiennent dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites.

6 clients par table au restaurant

Tous les restaurants de France devront appliquer la limite de 6 clients par table et l’enregistrement du nom des clients.

Il faut une autorisation de sortie pendant le couvre-feu

Des autorisations de déplacement sont prévues pour les urgences (sanitaires notamment, pour aller à l’hôpital ou acheter des médicaments dans une pharmacie de garde, par exemple), pour se rendre auprès d’un proche en situation de dépendance, pour sortir son animal de compagnie, ainsi que pour les personnes qui partent au travail avant 6h, rentrent du travail après 21h ou qui travaillent de nuit. Dans ces circonstances, une attestation sera nécessaire. Bon à savoir : les transports continuent de circuler pendant le couvre-feu.

135 € d’amende en cas de sortie non justifiée

Le non-respect du couvre-feu est puni d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive !

12 000 policiers et gendarmes répartis sur l’ensemble du territoire, appuyés par les policiers municipaux des métropoles concernées, assureront des contrôles.

Et pour le reste du pays ?

Létat d’urgence sanitaire concerne tout le pays. L’ensemble du territoire doit respecter certaines mesures :

  • pas de rassemblement à plus de 6 dans l’espace public ;
  • interdiction des rassemblement privés (mariage, soirée étudiante…) ;
  • protocole sanitaire renforcée dans les restaurants ;
  • règle d’occupation d’un siège sur deux ou groupe de 6 dans les lieux où l’on est assis ;
  • régulation des visiteurs dans les établissements recevant du public (ERP) : 4m² par personne ;
  • renforcement du télétravail : 2 à 3 jours minimum.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !