Carrière : 3 conseils pour bien démarrer dans l’immobilier

Carrière immobilier
© adobestock

Vous êtes sur le pont de vous lancer dans l’immobilier ? Vous démarrez votre carrière de consultant ou de négociateur immobilier ? Suivez les conseils de Stéphane Escobassa, cofondateur du réseau de mandataire DrHouse-immo et mettez toutes les chances de votre coté.

Faire de l’immobilier est un projet que beaucoup nourrissent, pourtant ce n’est pas si simple de «faire de l’immobilier». Dans la transaction en immobilier il faut savoir avant de commencer que l’on va se frotter à des obstacles de taille. Pour pouvoir travailler dans l’immobilier il faut déjà avoir un casier judiciaire vierge, c’est la base, car sans cela, la CCI ne vous délivrera pas d’attestation collaborateur ou de carte de transaction. Il faut également avoir un peu de trésorerie devant soi. Si une vente se concrétise, les honoraires ne pourront être perçus que 3 mois plus tard, une éternité pour quelqu’un qui n’a pas devant lui quelques deniers d’avance.

Vérifiez que vous avez le bon profil

La première question à se poser est en effet aussi simple que cela. Quand on regarde la fiche métier d’un conseiller en immobilier, on peut imaginer qu’il va juste visiter de belles maisons et les vendre. Mais la réalité du terrain est plus corsée. En effet, il va falloir d’abord composer avec la concurrence. Même en respectant le code de déontologie, la compétition peut être féroce. Il faut un véritable esprit de compétition pour se sortir de certaines situations.

Il faut également de l’empathie. C’est indispensable. Vos clients vous confient leur patrimoine. Il ne s’agit pas de vendre une voiture ou tout autre produit sorti de l’usine, car nous touchons ici à l’affectif. La maison que vous vendez a vécu avec eux des joies et des drames. Si ce n’est pas toujours le cas, c’est une situation à laquelle il faut souvent faire face en déployant des trésors de psychologie. C’est bien moins facile qu’on ne le croit.

En plus de cet aspect personnel, il faut anticiper votre reconversion dans l’immobilier en prévoyant un plan relatif à l’aspect financier de votre projet. A partir de quand allez vous avoir besoin de rentrées d’argent et combien espérez vous gagner au travers de cette activité? Il peut être bon de se faire un business plan. A partir du moment où ses finances commencent à se resserrer, le conseiller immobilier peut se sentir acculé et du coup son rapport à ses clients peut perdre en sérénité. Il a besoin de vendre et il devient celui qui a une nécessité. Il est préférable que vous puissiez vous consacrer aux attentes de vos clients en étant le plus disponible possible pour eux.

Formez-vous sérieusement

Se former est devenu une obligation légale en 2014, mais se former à toujours été utile. Surtout quand on débute, on a besoin d’emmagasiner une véritable expérience. La formation, bien que théorique, permet de se préparer aux multiples situations qui vont se présenter à vous. En étant préparé, comme un athlète se met en condition, vous aurez les bons réflexes, les mots justes. Cela va vous permettre de renforcer vos clients dans leur certitude que vous êtes le bon interlocuteur. La formation est un atout, un investissement de quelques heures que l’on rentabilise assez facilement. Vous pouvez vous renseigner sur les dispositifs de prise en charge, ils vous permettront de bénéficier gratuitement d’un vrai levier pour vous assurer un démarrage réussi.

Si vous lancez en tant qu’indépendant, assurez vous que votre réseau ou votre agence ne vous laissera jamais seul, que vous aurez toujours un interlocuteur pour vous répondre. Attention, bien sûr, on ne sait jamais tout sur tout. Il faut avoir l’assurance nécessaire pour rassurer son client en l’informant du fait que l’on va chercher la bonne information. Plutôt que de répondre à la va-vite ou bien de faire une demi-réponse qui laissera planer le doute, apprenez à dire :«je ne sais pas, je vais vérifier et vous apporter une réponse concrète». C’est en effet un tort que de donner des réponses ambivalentes sous la pression et d’induire nos clients en erreur. L’immobilier est un secteur complexe, c’est ce qui le rend fascinant à bien des égards. Soyez humbles, quel que soit votre parcours professionnel jusque là. C’est aussi une des clefs du succès.

Semez chaque jour pour récolter

Il est facile de se lancer dans l’immobilier, c’est un métier extraordinaire, fait de rencontres, d’imprévus, des surprises, mais le démarrage peut être difficile. Dans les premiers mois, vous saurez si le métier vous plaît, vous allez découvrir l’envers du décor et vous familiariser avec toutes les parties si spécifiques de ce secteur. Chaque jour est une nouvelle aventure, chaque client est une opportunité qu’il vous appartient de transformer. L’objectif est toujours de semer pour ensuite récolter. Si vous démarrez, pensez toujours à laisser une bonne image de vous. Vous êtes un professionnel, il n’est pas rare que cette bonne impression finisse par vous servir, quelques mois ou quelques années plus tard ! Un bon conseiller expérimenté a généralement des recommandations qui lui tombent dessus. Mais tout expérimenté qu’il soit, il a un jour débuté. Inspirez-vous de ceux qui durent. En immobilier, le temps et l’expérience ont énormément de valeur. Vous pourrez mettre à profit les conseils que vous glanerez, et ensuite personnaliser votre approche du métier. Si vous y parvenez, alors vous vous garantissez une vie professionnelle épanouissante dans un des métiers les plus satisfaisant qui soit ! Bonne chance à vous et bon business.

Stéphane Escobossa, 47 ans et heureux papa de deux enfants. Après avoir dirigé plusieurs agences en Ile de France, il cofonde le réseau de mandataires en immobilier Dr House Immo qui représente à ce jour plus de 700 spécialistes immobilier partout en France.
Voir les commentaires
Je soutiens MySweet'Immo