Les clés de la réussite : «Je respire Immobilier à toute heure de la journée», Igal Teboul, Century 21 Aubagne

Igal Teboul, conseiller immobilier chez Century 21, à Aubagne, fait parti des négociateurs d’élite de la profession, ceux qui réalisent plus de 300 000 € de chiffre d’affaires annuel ! Il nous livre son témoignage et les clés de sa réussite. Avis aux intéressés …

Igal Teboul, conseiller immobilier chez Century 21 France livre les clés de sa réussite. Témoignage.

CitationJe me suis reconverti dans l’immobilier en janvier 2014. Je venais de l’univers de l’assurance. Un job déjà commercial. Mais je ne suis pas sûr que l’explication de ma réussite soit à chercher  dans mon poste précédent car je fais vraiment ce métier par choix et par passion. Ce qui m’a permis de réussir dès la 1ère année !

J’applique les méthodes

Lorsque j’ai démarré ce métier, j’ai appliqué tout de suite les méthodes sans me poser de question, sans a priori. Je pense que c’est la bonne marche à suivre pour performer. Ce qui explique sûrement aussi mon chiffre d’affaires annuel c’est mon approche très personnelle de la relation client : je noue en effet des relations très privilégiées avec mes clients. Ils sentent que je m’implique, que je me soucie d’eux, et cela m’a énormément servi pendant toutes ces années. Je ne me force pas : je suis comme ça, c’est ma personnalité.

Je travaille avec le sourire

Ecouter, conseiller, vendre avec bonne humeur et en dédramatisant : c’est mon crédo. Ce qui me motive ? Le sourire des acheteurs chez le notaire ! Et évidemment, je travaille beaucoup. Il n’y a pas de secret. Je fais entre 10 et 12 heures par jour. Mais comme j’aime profondément ce métier, cela ne me pose pas de problème, je ne suis ni usé, ni fatigué. Jamais de ras le bol !

Je prospecte encore et toujours …

Il y a un autre impératif pour réussir dans l’immobilier, c’est la prospection. Elle change au fil des années, forcément, elle est moins difficile, plus ludique, mais il faut toujours s’y astreindre. L’astuce pour prospecter sans « souffrir » : il faut respirer « immobilier » chez le boucher, le boulanger, en semaine, en week-end… A toute heure de la journée. Ceux qui réussissent, et je le vois autour de moi, ont tous cette mentalité. Moi, j’ai ma casquette de conseiller vissée sur la tête à chaque instant. C’est pour ça qu’il faut aimer ce métier. C’est impossible de se tricher. Si on le fait, ça ne fonctionne pas ! Citation

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !