Le coin du conseiller immobilier : Travailler en agence ou en réseau de mandataire ?

Ca y est, c’est décidé, vous êtes sur le point de vous lancer dans l’immobilier. Vous vous demandez s’il vaut mieux exercer en agence immobilière ou en réseau de mandataire ? Voici les conseils de Dominique Piredda.

Agence immobilière vs réseau de mandataire

CitationLe modèle des réseaux de mandataires, permet aujourd’hui à des personnes ayant eu une vie professionnelle antérieure, de se reconvertir dans l’immobilier. Quoi qu’en disent ou s’en défendent certains, ils s’agit d’un modèle économique qui s’est largement inspiré, et a été rendu possible, grâce au modèle des agences pratiquant le recrutement d’agents commerciaux en immobilier, pas toujours sélectionnés pour leurs connaissances en la matière.

Nous nous retrouvons donc, aujourd’hui, face à deux chapelles, plus ou moins issues d’un même modèle, initié par les uns, reproché par les autres. Difficile de pouvoir les départager, tant elles se confondent. Certains agents immobiliers devenant mandataires immobliers, des mandataires rejoignant des agences, des novices les deux.

En agence, encadrement, proximité, hiérarchie, contrôle… c’est peut-être vrai, bien qu’aujourd’hui il existe de nombreux moyens et des outils permettant de travailler à distance tout en restant proche de son entreprise, la crise de la covid et la généralisation du télétravail viennent de le démontrer largement.

ll faut se rendre à l’évidence, s’il est possible de rentrer dans une agence immobilière sans véritable connaissances préalables ,alors pourquoi ne serait-il pas possible de tenter la même aventure en rejoignant un réseau de mandataire , tous les deux étant soumis au statut d’agent commercial ?

Personnellement je suis convaincu que chaque modèle a ses inconvénients et ses avantages. Les deux s’adressent à un très large spectre de profils professionnels, seules les attentes et les besoins des candidats feront la différence. Le choix d’aller vers une agence ou de rejoindre un réseau est très subjectif, de plus, c’est aussi un choix qui dans le temps peut évoluer jusqu’à s’inverser. Le débat agences vs réseaux ne devrait pas exister

Mais revenons à cette polémique qui n’en est pas une : « Tout le monde peut exercer ce métier ». La preuve en est qu’agences ou réseaux de mandataires accueillent des candidats de tous horizons. Mais alors quel intérêt si au final « tout le monde ne réussira pas », pour ne pas dire même que beaucoup ne réussiront pas.

C’est là que se trouve la difficulté et à la fois la magie de ces deux modèles économiques, qui en fait n’en font qu’un. Si il est facile de sélectionner des candidats sur leurs diplômes, il est très difficile de les sélectionner sur ce qui, dans ce modèle, garantira leur réussite.

L’indépendance

Qui réussit dans notre métier ? Quelles sont les qualités indispensables ? Comment peut-on, au fil du temps devenir un véritable professionnel ? Comment apprendre et gagner sa vie dans ce métier ? Être agent commercial en immobilier c’est avant tout être indépendant, rappelons qu’aucun lien de subordination ne peut exister lorsqu’on adopte ce statut.

L’autonomie

Mais l’indépendance ne suffit pas pour gagner sa vie, car il faut savoir gérer cette indépendance, c’est là qu’intervient l’autonomie. Être autonome c’est savoir se prendre en main, connaître ses défauts, savoir user de ses qualités, accepter de ne pas tout maîtriser du premier coup, sortir de sa zone de confort, passer à l’action, se remettre en question, tirer les leçons de ses erreurs, observer, être curieux…Bref sans cesse apprendre sur tout, sur soi, de soi et des autres.

C’est en cela que tout le monde ne réussira pas dans ce métier, même si on peut l’apprendre dans les livres, sur le terrain, en pratiquant ou auprès des autres. Cette capacité à être autonome c’est la vraie difficulté, l’écueil qui en fait chuter plus d’un, car à l’autonomie s’ajoute l’isolement ressenti par de nombreux professionnels, notamment dans les réseaux.

Si je parle d’isolement et non de solitude c’est volontaire, un isolement essentiellement géographique. Dans ce métier il est toujours possible de rester proche de son réseau, même à des kilomètres de distance, proche de ses confrères, proche de la profession qui regorge de publications, mais aussi proche de prospects et de ses clients, car le meilleur endroit pour apprendre par l’expérience, c’est bien sur le terrain.Citation

Coach et formateur, Dominique Pirreda est aussi  l’auteur et l’animateur du blog mandataire-immo.
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !