Devenir mandataire immobilier en 2020

Mandataire immobilier
© mysweetmag/adobestock

Le métier de mandataire immobilier séduit de plus en plus de professionnels qui souhaitent exercer en toute indépendance. Est-ce une bonne idée pour 2020 ? Jonathan Voogt, conseiller immobilier en Haute Gironde fait le tour de la question.

986 000 transactions en 2017, 970 000 transactions en 2018, la barre du 1 000 000 de ventes immobilières dépassée en 2019. La profession de mandataire immobilier séduit de plus en plus de professionnels qui souhaitent exercer en toute indépendance. Si les taux sont historiquement bas, que les prix sont en train de monter sur la plupart du territoire et que le nombre de transactions immobilière n’a jamais été aussi important, est ce que devenir mandataire immobilier en 2020 sera pertinent ?
Il convient tout d’abord de faire un point sur le marché immobilier en France fin 2019 afin de savoir où on en est le marché. Il conviendra par la suite de rappeler les principales missions et qualités requises afin d’exercer en tant que mandataire immobilier. Enfin, nous tacherons de réfléchir sur les perspectives de 2020 pour déterminer si il sera pertinent de se lancer.

La réalité des transactions immobilières

Avec plus d’un million de transactions en 2019, l’immobilier séduit de nombreux candidats. Le secteur de l’immobilier est porté par des taux d’intérêt  qui ne cessent de chuter en matière de prêt immobilier. En juin 2019, ils sont passés sous la barre des 1 % pour des emprunts sur 20 ans. Et les primo-accédants notamment en profitent pour concrétiser leur achat. Les Français souhaitent acheter dans l’immobilier pour se constituer un patrimoine ou préparer leur retraite.

Devenir mandataire immobilier : bonne ou mauvaise idée ?

Les tendances immobilières actuelles confortent bien souvent dans l’idée que devenir mandataire est une excellente idée. L’épanouissement professionnel promis au travers de l’indépendance fait partie des atouts de cette activité. Pourtant, vous devez réfléchir avant de vous lancer tête baissée. Avant de vous lancer dans l’aventure, il sera essentiel en effet de bien en connaître tous les aspects. Voici un zoom qui pourra vous aider dans votre décision.

Un investissement en temps et en argent

Un mandataire immobilier qui souhaite réussir doit savoir que cette carrière professionnelle va lui demander de bénéficier d’une petite couverture financière pour démarrer. La communication demande également un certain investissement dont il faut en prendre conscience. Si les réseaux de mandataires proposent des packs, ils sont rarement gratuits.

Bien choisir son réseau

Si certains réseaux proposent de bonnes conditions de rétrocession de commissions, étudier leurs points forts et leurs points faibles sera indispensable.
En effet, si vous débutez, il sera préférable de vous diriger vers une structure qui vous proposera un accompagnement plus soutenu avec des formations. Ce genre de réseaux est très intéressant pour débuter et apprendre le métier. Cependant les rétrocessions est moins importante.
Beaucoup de mandataires immobiliers expérimentés se tourneront vers des réseaux à taille humaine, certes avec moins d’accompagnement mais avec des rétrocessions plus importantes.
Une fois que le réseau a été choisi, l’implication doit être totale. Se montrer non professionnel ternit l’image du professionnel mais aussi de son réseau. Il est donc préférable de s’assurer d’être prêt afin d’avoir uniquement un impact positif pour son activité.
Dans la très grande majorité des cas il n’y a pas de bon ou de mauvais réseau. Ils proposent dans la plupart du temps les mêmes outils, les mêmes formations. Ce qui fera la différence est votre implication personnelle.

Les missions du mandataire immobilier

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir que vous exercerez une profession libérale et à ce titre, vous devez vous préparer à créer une entreprise. Le mandataire immobilier est en effet un travailleur indépendant inscrit au registre spécial des agents commerciaux.
Avant de vous engager dans une telle voie professionnelle, vous devez avoir conscience des missions du mandataire immobilier :
– réaliser une prospection quotidienne pour dénicher des biens immobiliers à rentrer aussi bien en location qu’en vente-
– enrichir son portefeuille avec des propriétés diversifiées
– indiquer au vendeur le prix juste pour sa vente
– proposer des conseils commerciaux
-développer une stratégie de communication pour qualifier les acheteurs
-négocier pour faciliter les transactions entre vendeurs et acheteurs
-monter un dossier juridique pour le notaire
-accompagner vendeurs et acheteurs depuis le compromis de vente à la signature de l’acte authentique…

Enfin, pour pouvoir vous constituer une belle clientèle et surtout la conserver, vous devez développer une démarche de conseils. Votre disponibilité et votre loyauté seront les armes de votre réussite. En effet, le mandataire immobilier profite des recommandations de ses clients pour gagner de nouveaux mandats. Vous devez donc veiller à toujours faire la meilleure impression en offrant la meilleure prestation.

Des qualités du mandataire immobilier

Devenir mandataire signifie prendre le temps de se former pour garder en efficacité. Au-delà des 14 heures de formation obligatoires par an, cet aspect est important pour pouvoir recycler ses connaissances et toujours êtes au courant des dernières lois.
Les connaissances juridiques sont notamment précieuses pour informer et conseiller nos clients. Nous avons en effet un devoir de conseil.
Devenir mandataire demande quelques efforts et il serait erroné de penser que vous pouvez vous passer de formation. Au contraire, vous devrez sans cesse chercher à vous perfectionner pour apparaître comme une référence sur votre secteur et faire la différence avec votre concurrence.
Des qualités personnelles doivent aussi être développées car elles sont essentielles à cette profession. Le côté relationnel est primordial pour réussir. Vous devez notamment développer votre capacité d’écoute et votre empathie qui vous seront utiles auprès de la clientèle. Vous devrez également faire très attention à vos émotions. En effet, une transaction immobilière est semée d’embuche, et notre ascenseur émotionnel peut être mis à rude épreuve. Enfin, les qualités classiques d’un commercial comme la ténacité, la persévérance vous seront très utile.

2020, l’année de la reconversion ?

Après avoir fait le point sur le statut de mandataire immobilier serez-vous à tenter l’aventure ? Personne ne pourra vous dire avec certitude si vous allez percer en tant que mandataire immobilier en 2020. Je n’ai pas de boule de cristal et je me méfie de la spéculation. Cependant, après avoir analysé le marché sur des faits concrets (record de transactions en 2019, prix à la hausse, taux bas) les perspectives de 2020 semblent très prometteuses. Certes, il y a de grandes disparités sur le territoire en termes de prix et de volume de ventes, mais je suis persuadé qu’en adoptant une bonne stratégie, il y aura toujours la possibilité de faire sa place. Il y aura toujours des vendeurs et des acheteurs.

Jonathan Voogt : Jonathan Voogt, conseiller immobilier
Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !