La réussite d’un conseiller immobilier, c’est 80% de développement psychologique et 20% de technique !

MySweet'Immo · La réussite d'un conseiller immobilier c'est 80% de psychologie, 20% de technique !

Steven Duquesne, Olivier Guerre et Georges Aoun co-fondateurs de Pulse sont les invités de MonPodcastImmo.

Aider les conseillers, les conseillères en immobilier, à booster leurs compétences et à créer de la valeur en suivant un programme de formations qui intègre aussi le coaching et le développement personnel, c’est la raison d’être du groupement de formateurs* Pulse lancé par Olivier Guerre, Steven Duquesne et Georges Aoun. Ils présentent leur vision au micro d’Ariane Artinian.

Pulse c’est quoi exactement ?

Georges Aoun : Pulse est un groupement de formateurs ayant des valeurs humaines communes aux nôtres. L’idée ? Créer une synergie entre les compétences de chacun pour proposer des programmes sur mesure multi-formateurs à des grands groupes nationaux afin qu’ils bénéficient d’un parcours de formations pour les accompagner toute l’année. En effet, les formations ponctuelles ont moins d’effets que des programmes sur le long terme.

Vous avez parlé de valeurs communes, quelles sont-elles ?

Georges Aoun : Nous sommes avant tout sur des valeurs de partage. Nous souhaitons remettre l’humain au centre de nos métiers de l’immobilier comme évoqué dans le crédo Pulse : « la réussite d’un Conseiller immobilier dépend de 80% de psychologie et 20% de de technique ».

Les formations qui touchent à la psychologie, la confiance en soi, le mindset, des thèmes très chers à Pulse. Elles permettront à la personne formée de se dépasser et d’atteindre des perspectives de chiffre d’affaires plus importantes et surtout d’avoir une organisation plus fluide et plus confortable dans son activité.

Lorsque l’on parle de valeurs communes, c’est avant tout être humain, apprendre à échanger, apprendre à partager.

Le mindset fait-il vraiment la différence ?

Olivier Guerre : Oui, comme l’indique notre slogan, la psychologie joue à 80%. Il est évident que pour dépasser un plafond de verre au bout d’un moment, la seule façon de le dépasser est de se réinventer. A ce moment-là, il faut passer par une phase de meilleure connaissance de soi et de son mindset pour passer à l’étape suivante. C’est seulement après que l’on peut utiliser d’autres stratégies dites de « top conseiller » ou en tout cas plus aguerries

Et ce mindset passe aussi par l’organisation du temps de travail, l’énergie, la nutrition…

Olivier Guerre : Exactement ! Dans le travail d’un conseiller immobilier il y a aussi la prise en compte de son énergie. Comme on dit chez Pulse, dans l’emploi du temps d’un conseiller il doit y avoir marqué sa séance de sport qui n’est pas considérée comme un loisir mais comme la gestion de son énergie. Nous essayons d’apporter du nouveau dans la formation, dans la perception du métier.

Combien de formateurs compte le groupement Pulse ?

Georges Aoun : Aujourd’hui, on avoisine les 30 formateurs si l’on compte les modules qui concernent l’énergie. Ces 30 formateurs sont tous spécialistes dans leur domaine, mais ils ne sont pas envoyés chez un client pour des formations ponctuelles.
Nous souhaitons qu’avant chaque programme de formation, avant même d’apporter leurs savoirs et compétences dans un programme, les formateurs se réunissent régulièrement afin d’« accorder les violons ». De cette manière, le discours est assez fluide et il y a un fil conducteur entre ce qui se dit et les challenges, exercices ou quiz donnés, pour un résultat final cohérent.

Les réseaux sociaux, le marketing, la communication prennent de plus en plus de place aujourd’hui. Comment est-ce que vous appréhendez cette donnée dans l’offre que vous proposez ?

Steven Duquesne : La communication digitale est un des thèmes phares des formations que l’on propose, car il y a énormément de demandes dessus bien qu’elles ne soient pas tout le temps justifiées.
En effet, le digital est à la mode, beaucoup de personnes veulent se former en communication digitale sans savoir exactement sur quoi il faut se former.

C’est à ce moment-là que Pulse est force de proposition grâce à ses programmes innovants dans le contenu. Nous mettons le doigt où il faut pour utiliser la communication digitale et pérenniser un business.
C’est grâce à un audit, que les clients vont être sondés pour identifier leurs besoins et proposer les programmes adéquats sur mesure.

Les programmes de formation sont faits sur mesure en fonction des besoins, des spécificités des enseignes qui vous contactent. Comment appréhendez-vous l’audit de vos clients ?

Olivier Guerre : Tout d’abord, il y a un échange important avec les directeurs de la formation pour voir quelles sont leurs priorités. En fonction, un programme adapté leur sera proposé. La force de Pulse est d’arriver à faire des programmes multiformateurs.

Il y a aussi des réunions mensuelles et des réunions spécifiques en fonction des programmes mis en place pour que les formateurs puissent travailler ensemble.
Le conseiller peut voir plusieurs personnalités, avoir plusieurs contenus et c’est à partir de là qu’il pourra se faire une idée plus large et avoir plusieurs déclics avec un formateur.

Steven Duquesne : En fin de programme, un bilan et une évaluation de la satisfaction a lieu afin de proposer un suivi et du contenu complémentaire au client. Un accompagnement peut être mis en place sur 1, 2 voire 3 ans si besoin, pour aider les conseillers à performer.

Un conseil à donner aux conseillers qui nous écoutent en cette période assez compliquée ?

Olivier Guerre : Dans le contexte actuel, nous leur conseillons de se former avec plusieurs formateurs sur une durée supérieure à 14h par an (nombre d’heures imposées par le gouvernement). Il faut se former pour progresser, pour performer et s’enrichir auprès de professionnels afin d’exceller dans son métier.

(*) parmi lesquels on retrouve notamment notre sweet’chroniqueuse Caroline Theuil.

Ce contenu vous a plu,
faites un don pour soutenir My Sweet Immo
Je soutiens MySweetimmo
Newsletter
Abonnez-vous gratuitement !